CITI – Consortium pour la recherche économique en Afrique (CREA) : Rencontre sur « L’agriculture et l’agro-industrie » et « Le commerce mobile »

Date : Mardi 25 mai 2010
Salle : Casino : Salle Ivoire I
Heure : 16 h à 17 h 30


Président

  • M.Mthuli NCUBE, Économiste en chef et vice-président de la BAD

Intervenants

Économistes du CREA

  • M. Gabriel ELEPU de l’Ouganda et
  • M. Mwangi KIMENYI du Kenya

Clients institutionnels

  • M. LAMBLIN, P-Dg du groupe SIFCA
  • M. Vanhelleputte WIM, P-Dg de MTN

Gouverneurs des Banques centrales (à confirmer)

Modérateur

  • M. David COWAN, Économiste en chef de Citi pour l’Afrique

Cette rencontre est parrainée conjointement par Citigroup, le Consortium pour la recherche économique en Afrique (CREA) et la Banque. La rencontre a pour but de jeter un pont entre la  recherche académique et l’élaboration des politiques publiques et est structurée autour de grands thèmes d’actualité.

Deux thèmes seront traités lors de cette rencontre : Agriculture et agro-industrie et Commerce mobile. Un bref résumé du contenu de chaque thème est esquissé dans les lignes qui suivent : Agriculture/agro-industrie – Cette session examinera les politiques et modèles qui promeuvent  l’investissement privé dans le secteur agricole/agro-industriel et trouvent la juste mesure entre les grandes exploitations « d’entreprise », les questions liées à la réforme agraire et les petites propriétés foncières, tout en tenant compte des facteurs atténuants tels que le changement climatique et la variabilité climatique qui ne cessent de compromettre gravement la production agricole et la sécurité alimentaire dans nombre de pays africains.

Commerce mobile - Cette session examinera les politiques et le cadre réglementaire pour la gestion de l’explosion du commerce mobile à travers le continent africain, région qui a enregistré l’absorption la plus rapide de la téléphonie mobile, et l’investissement que cela a nécessité dans le domaine des TIC depuis 2000. La technologie de la téléphoniemobile a effectivement réduit le coût lié à la pratique des  affaires en dotant les usagers de connaissances à jour, réduisant ainsi les coûts de transaction, et de compétences appropriées permettant d’accroître la productivité. Et à l’heure où l’agriculture est conçue  comme une chaîne de produits, le commerce mobile a gommé dans plusieurs cas les barrières qui freinent les décisions liées à l’entrée dans le commerce, à la production et la consommation. Si l’accès au financement, aux services et systèmes financiers sont sans aucun doute des impératifs pour la croissance économique, cette session se penchera sur les questions relatives à la réglementation des  initiatives destinées à fournir des services financiers aux populations précédemmentmal desservies ou qui ne l’étaient pas du tout.

Actualités