Renforcer le Mécanisme de financement des engrais en Afrique (AFFM) pour la sécurité alimentaire et la réduction de la pauvreté en Afrique

Date : Mardi 25 mai 2010
Salle : Casino, Salle Ivoire I
Heure : 8 h à 9 h 30


Actualités, papiers, communiqués de presse


Panélistes

  • Dr. Agnès KALIBATA, Secrétaire d’État à l’Agriculture et aux Ressources animales, Kigali, Rwanda
  • Mme Rhoda Peace TUMUSIIME, Commissaire chargée de l’économie rurale et l’agriculture à la Commission de l’Union africaine, Addis-Abeba, Éthiopie
  • Dr. Namanga NGONGI, Président de l’Alliance pour une révolution verte en Afrique, Nairobi, Kenya
  • Dr. Kamal ELKHESHEN, vice-président, secteur Opérations, BAD De nombreuses régions de l’Afrique pâtissent d’une sécurité alimentaire insuffisante. La baisse de  la production alimentaire par habitant en Afrique s’est traduite par lamalnutrition, la pauvreté et la faim.

L’objectif du NEPAD pour l’Afrique est de réaliser un taux de croissance agricole annuel de 6 % à  l’horizon 2015. Les niveaux moyens d’utilisation des engrais en Afrique représentent un dixième de  lamoyennemondiale, ce qui rend inatteignable l’objectif du NEPAD. L’engrais est un élément essentiel  dans le renforcement de la productivité agricole. Le Sommet des Chefs d’État africains qui s’est tenu à Abuja au Nigeria en juin 2006 a décidé la création de l’AFFM. Le but de l’AFFMest de contribuer à  accroître l’utilisation des engrais de son niveau actuelle d’environ 10 à 50 kg/ha d’ici à 2015. Le Sommet des Chefs d’État africains a mandaté la Banque africaine de développement pour mettre sur pied  l’AFFM, en collaboration avec l’UA et la CEA et de l’abriter. Depuis mars 2007, le Secrétariat de l’AFFM est logé et financé par la Banque. L’AFFMn’est pas encore entré en vigueur car les PMR et d’autres bailleurs de fonds n’ont pas honoré leurs promesses de contribution.

La table ronde prévue espère réunir des ministres des Finances, de l’Agriculture et la Sécurité  alimentaire, les CER, les partenaires au développement internationaux, les organisations paysannes et  les ONG ainsi que les organisations de la société civile qui intéressées par la productivité agricole, la  sécurité alimentaire et la réduction de la pauvreté en Afrique.

Les participants à la Table ronde discuteront des stratégies pourmener un plaidoyer sur les questions  liées aux engrais qui doivent être inscrites et maintenues au premier rang des préoccupations de la  communauté internationale. Ils débattront des meilleurs moyens de renforcer la capacité de l’AFFM de  promouvoir une utilisation accrue et plus sûre des engrais en vue d’améliorer la productivité agricole et réduire effectivement l’insécurité alimentaire en Afrique. La Table ronde offrira une plateforme idéale  pour lancer un appel aux PMR et aux donateurs afin qu’ils honorent leurs promesses et pour mobiliser  des fonds supplémentaires pour soutenir l’AFFM.