A propos d'Abidjan

La ville

Abidjan, la ville la plus peuplée de l'Afrique de l'Ouest francophone, est la capitale économique de la Côte d'Ivoire, Yamoussoukro étant la capitale administrative et politique. Elle est également la deuxième plus grande ville francophone intramuros et la troisième plus grande agglomération de l'Afrique francophone. Elle compte, selon les autorités du pays, en 2014, 4.707.000 habitants pour la ville, soit 20 % de la population totale du pays. Seule Lagos, l'ancienne capitale du Nigeria la dépasse en nombre d'habitants dans cette région. Considérée comme le carrefour culturel ouest-africain, Abidjan connaît une perpétuelle croissance caractérisée par une forte industrialisation et une urbanisation galopante. Elle est divisée en deux parties, elles-mêmes subdivisées en plusieurs communes possédant chacune leurs caractéristiques : les quartiers modernes, de type plus européens, sont Le Plateau et Cocody, avec des villas huppées et de vastes jardins, alors que d'autres reproduisent l'organisation des villages africains, comme Marcory et Treichville. Autour de la lagune Ebrié, on trouve aussi des maisons sur pilotis.
Abidjan possède également le port le plus important de l'Afrique de l'Ouest.
Pour le voyageur, Abidjan offre de nombreux équipements : hôtels, complexes sportifs, vie nocturne, plages…
On peut visiter le Parc du Banco, aux portes de la ville, qui est un vestige de la forêt entourant jadis la lagune, avec son lac central, ses plantations de café et de cacao, et la petite rivière servant de lavoirs aux blanchisseurs de la ville. Quelques monuments sont également à signaler : les mosquées de Cocody et de Treichville, la cathédrale Saint-Paul, le Musée municipal, le village Ki Yi M'Bock, le Musée d'Art contemporain, le Musée national et le centre artisanal de la ville d'Abidjan (CAVA, commune de Treichville). Il est à signaler aussi de nombreux festivals de musique organisés régulièrement par la ville.


Sites touristiques et monuments historiques

 Tourisme balnéaire

La Côte d'Ivoire compte 520 km de côtes bordant l'Océan Atlantique : plages de sable fin, cocotiers, criques, falaises, lagunes permettant la baignade, surf, pêche sportive, sports nautiques, voile. Les villes de Grand-Bassam, Assinie ou Sassandra sont les principales destinations touristiques balnéaires. En outre, les villes telles que San Pedro avec la somptueuse plage de Mono gaga et Grand-Berrebi qui doit sa popularité à la sublime baie nommée "La baie des sirènes".

 Écotourisme

 Le pays compte de nombreux parcs nationaux et près de 300 réserves naturelles qui offrent une large variété de faune et de paysages du Nord au Sud. Depuis 1996, le gouvernement ivoirien encadre un projet de protection des zones sauvages en Côte d'Ivoire. En plus de ceux-ci, il convient d'ajouter les sites et curiosités qu'offrent les villages ivoiriens. Cependant leur caractère sacré rend leur développement et leur mise à disposition du grand public très délicat.

 Tourisme traditionnel et religieux

Un tourisme traditionnel qui peut facilement se compléter avec un tourisme culturel : la population ivoirienne est une mosaïque de plus de soixante ethnies représentant autant de croyances, langues, traditions et artisanats. À Yamoussoukro se trouve la Basilique Notre-Dame de la Paix, dont le dôme est plus grand que celui de la Basilique Saint Pierre de Rome. Le nord du pays, à majorité musulmane, compte aussi de nombreuses mosquées séculaires.


Les conditions météorologiques pendant la période des Assemblées annuelles (mai 2015)

Pendant le mois de mai, la température moyenne est généralement de 25°C minimum et 32°C maximum, avec 6 heures de soleil par jour. Il est prévu environ 16 jours de pluie durant le mois.

Il importe de ne pas oublier que ce que l’on appelle la « nouvelle Afrique » est un continent composé de 54 pays, répartis dans cinq régions. L’Afrique n’est pas un ensemble monolithique. La seule généralisation que l’on peut s’accorder sans se tromper est celle-ci : l’Afrique est en marche pour planifier, gérer et commencer à financer son propre destin.

Donald Kaberuka, Président de la BAD