Les Assemblées annuelles de la BAD se tiendront, cette année, du lundi 23 mai au vendredi 27 mai 2016, au Centre international de conférences de Mulungushi à Lusaka, en Zambie. La 51e édition des Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement et les 42e Assemblées de son Guichet concessionnel, le Fonds africain de développement (FAD), auront pour thème " Énergie et changement climatique " et portera sur l'une des " Cinq grandes priorités " de la Banque, notamment " Éclairer l'Afrique et l'alimenter en énergie ". Il fera également référence au Nouveau Pacte de l'énergie de la Banque et aux principales résolutions prises lors des récentes négociations de l'ONU sur le réchauffement climatique (COP21). Prennent part à ces rencontres annuelles au cours desquelles sont actées des décisions capitales pour le Groupe, les ministres des Finances et les gouverneurs des Banques centrales des 54 pays membres régionaux du Groupe de la BAD. Elles accueillent également plus de 4 500 délégués représentant des institutions financières multilatérales, des agences de développement, le secteur privé, des organisations non gouvernementales, la société civile et les médias.

Pré-enregistrement des médias

  • Pré-enregistrement : vous êtes invités à vous préenregistrer en envoyant une demande d'enregistrement à l'adresse suivante : annualmeetings@afdb.org en mettant en copie : o.ndong-obiang@afdb.org ; a.a.diallo@afdb.org; b.botty@afdb.org ; j.mulama@afdb.org . Vous êtes également invités à numériser puis à nous envoyer la lettre de votre organe de presse vous accréditant pour l'événement ainsi que votre carte de presse.
  • Confirmation : si votre demande de pré-enregistrement est approuvée par le service de presse de la BAD, vous recevrez une lettre de confirmation.

Contacts Media

*
*
*

Suivez les Assemblées annuelles sur :

  Hashtag officiel de la conférence: #AfDBAM2016

L'Afrique n'en peut plus de vivre dans le noir. Il est temps de prendre des mesures décisives et de changer le discours : il s'agit d'éclairer et d'alimenter l'Afrique en électricité afin d'accélérer le rythme de la transformation économique, de libérer le potentiel des entreprises, et d'entrainer une industrialisation dont le continent a tant besoin pour créer des emplois.

Akinwumi Adesina, président de la BAD