L’Afrique a enregistré une forte croissance cette dernière décennie. Une nouvelle dynamique économique a été créée. Le continent a su atténuer les effets de la crise financière et sa croissance économique a rebondi. Mais une croissance globale économique ne suffit pas. Les politiques pour réduire les inégalités et promouvoir l’inclusion sont désormais plus que nécessaires. Il est impératif de mettre plus l’accent sur ce que les gens veulent: un travail décent, un salaire adéquat, l’accès aux services de base, plus de démocratie et des gouvernements responsables. L’objectif pour l’Afrique et son peuple est d’être un pôle de croissance dans les décennies à venir. Lire plus

A propos

L’Afrique a enregistré une forte croissance cette dernière décennie. Une nouvelle dynamique économique a été créée. Le continent a su atténuer les effets de la crise financière et sa croissance économique a rebondi. Mais une croissance globale économique ne suffit pas. Les politiques pour réduire les inégalités et promouvoir l’inclusion sont désormais plus que nécessaires. Il est impératif de mettre plus l’accent sur ce que les gens veulent: un travail décent, un salaire adéquat, l’accès aux services de base, plus de démocratie et des gouvernements responsables. L’objectif pour l’Afrique et son peuple est d’être un pôle de croissance dans les décennies à venir.

Promouvoir une croissance inclusive est maintenant une urgence. Pour l’Afrique, les ingrédients sont bien connus: relancer la production agricole, apporter l’aide aux petites entreprises, assurer une meilleure qualité de l’éducation, encourager le développement du secteur privé, améliorer le climat des investissements, et réduire les disparités entre les sexes et les régions.

C’est maintenant le moment de libérer le potentiel interne de l’Afrique, et la Banque africaine de développement continue à œuvrer sans relâche aux côtés de ses pays membres régionaux pour s’assurer que ce potentiel est effectivement mis en valeur.

Avertissement: Les opinions exprimées dans les articles de ce blog sont celles des auteurs et ne devraient en aucun cas être attribuées à la Banque africaine de développement (BAD).