Qui sommes nous

La BAD élabore actuellement sa stratégie sur l’énergie. Ce plan d'affaires de cinq ans va définir les activités publiques et privées de la Banque dans le secteur de l’énergie en Afrique.

A travers ce blog, nous souhaitons obtenir des commentaires d’organisations de la société civile basées en Afrique, des experts en énergie et des leaders communautaires. Nous organiserons également des consultations et réunions.

Comment marche le blog ?

Au cours des prochaines semaines, nous publierons une série de questions clés et de documents non finalisés. Vos recommandations et commentaires constructifs sont les bienvenus.

Nous vous demandons de vous enregistrer lorsque vous donnerez un commentaire. Vous enregistrer permettra à la Banque de continuer à communiquer avec ceux qui sont intéressés dans les efforts de la Banque d’augmenter l’accès à l’énergie propre.

Pourquoi la Banque travaille si intensément sur l’énergie ?

Bien que l’Afrique ait des ressources énergétiques importantes, la production en énergie reste limitée – environ 9,5% de la production totale mondiale. La capacité de production des 48 pays de la région d’Afrique Subsaharienne est de 68 gigawatts, pas plus que la production de l’Espagne.

Il existe un lien direct entre accès à l’énergie et pauvreté. Lorsque les gens n’ont pas assez d’électricité et d’autres sources d’énergies, les services de santé, l’accès à l’eau potable, l’assainissement et l’éducation en souffrent également.

L’Afrique subsaharienne a un pourcentage anormalement élevé de foyers ne possédant pas l’électricité. Seulement un foyer sur 4 possède l’électricité et d’autres services énergétiques. Si cette tendance continue, moins de la moitié des pays d’Afrique Sub-saharienne auront un accès universel à l’énergie d’ici à 2050.

Adopter la bonne stratégie

La Banque estime que tous les Africains doivent avoir accès à l'énergie. L'Afrique a un énorme potentiel pour une croissance verte. Cette stratégie est une étape critique. Vos commentaires sont importants.