Le changement climatique à la BAD en quelques dates

Depuis près d'une décennie maintenant, la BAD s'est résolument engagée à renforcer la résilience de l'Afrique face au changement climatique, en étoffant progressivement ses actions et son expertise. Un engagement et une dynamique qui n’ont cessé de prendre de l’ampleur ces dernières années. Les Assemblées annuelles 2016 de la Banque, qui se sont déroulées à Lusaka, avaient d’ailleurs pour thème « Energie et changement climatique ». 

Attachée à la mise en œuvre de sa stratégie décennale (2013-2022), qui promeut notamment une transition vers une croissance "verte", et à ses Cinq grandes priorités (dites Top 5 ou “High 5s” en anglais), la BAD œuvre de son mieux pour aider les pays africains à lutter contre les répercussions du changement climatique.

Voici illustré , en quelques jalons et dates clés, l'engagement croissant de la Banque dans la lutte contre les changements climatiques :

2007

AfDB

La BAD devient une agence de mise en œuvre du Fonds pour l'environnement mondial (FEM).

2008

AfDB

La BAD adopte son Cadre d'investissement dans l'énergie propre en Afrique.

Création de son Département du contrôle qualité et des résultats (ORQR), doté d'une Division de la conformité et des sauvegardes environnementales et sociales (ORQR.3).

La BAD devient agence d'exécution des Fonds d'investissement climatiques (FIC).

2009

AfDB

La BAD adopte sa Stratégie de gestion du risque climatique et d'adaptation aux changements climatiques.

Mise en place d'une Unité dédiée au genre, aux changements climatiques et au développement durable (OSUS).

2011

AfDB

La BAD crée son Comité de coordination sur le changement climatique (CCCC).

Adoption de son Plan d'action pour le changement climatique pour 2011 à 2015.

La COP17 se tient en Afrique à Durban (après Marrakech en 2001 et Nairobi en 2006). Cette COP17 consacre l'organisation du premier Pavillon africain.

2012

AfDB

La BAD devient le 1er bailleur de fonds pour les énergies propres en Afrique après avoir accru de 92 % ses investissements dans les énergies propres entre 2011 et 2012.

Création du Fonds pour les énergies durables en Afrique (dit SEFA par acronyme anglais)

2013

AfDB

La BAD publie le premier bilan à mi-parcours de son Plan d'action sur les changements climatiques.

Adoption de sa stratégie décennale 2013-2022, qui se fixe pour double objectif une croissance inclusive et la transition vers une croissance verte.

2014

AfDB

Création du Fonds pour les changements climatiques en Afrique.

Approbation du 1er projet du Fonds spécial ClimDev-Afrique.

La BAD a mobilisé 1,92 milliards de dollars EU de financements climatiques pour l'Afrique en 2014, un record en hausse de 59 % par rapport à 2013.

2015

AfDB

Publication du 4e Rapport conjoint des Banques multilatérales de développement (BMD) sur la finance climatique.

La BAD entérine ses Cinq grandes priorités (Top 5 ou “High 5s” en anglais) : éclairer l’Afrique ; la nourrir ; l’industrialiser ; l’intégrer ; et améliorer la qualité de vie des Africains.

Adoption du New Deal pour l’énergie en Afrique.

La BAD obtient son accréditation auprès du Fonds vert pour le climat (FVC) en tant qu’entité multilatérale de mise en œuvre et intermédiaire financier.

La BAD joue un rôle majeur dans le plaidoyer de l’Afrique lors des négociations pour l’adoption de l’ Accord de Paris à l’issue de la COP21, à Paris.

2016

AfDB

Publication du 5e Rapport conjoint des Banques multilatérales de développement (BDM) sur la finance climatique.

Entre 2011 et 2016, la BAD a ainsi mobilisé un total de 8,4 milliards de dollars EU de financements climatiques en faveur de l'Afrique ; et multiplié par cinq ses projets d’assistance technique entre 2014 et 2015.

« Le coût de l’inaction serait trop élevé. Nous devons agir, et agir de manière décisive. »

Akinwumi Adesina, Président de la BAD

6 sept. 2015

Etes vous expert ou néophyte du changement climatique en Afrique?
Testez vos connaissances avec ce quiz


Le Pavillon Afrique est organisé conjointement par