Projets choisis au Cameroun


03/05/2016 - Aucune liaison routière praticable n’existe entre Yaoundé et Brazzaville. Les sections de route entre Ketta et Djoum sur cet axe se trouvent dans un état fortement dégradé enclavant les régions traversées. Par conséquent, Il ne permet pas de libérer le potentiel agricole, minier et touristique que ces zones recèlent, freinant ainsi la promotion des échanges entre les deux pays.

Catégories: Cameroun, Congo, Transports


10/11/2015 - Aujourd'hui, la capitale, Yaoundé, concentre près de 2,5 millions des 23 millions d'habitants que compte le Cameroun ; et dans plus de 60 % de sa superficie est implantée de logements pour populations à faible revenu. Au fil des ans, le canal de la Mfoundi, qui constitue le premier système de drainage de la ville, est devenu un réceptacle des déchets domestiques, de rejets industriels, d'eaux résiduaires domestiques et industrielles et des déjections de zones d'habitation non réglementées. Ces déchets s'accumulent à l'extrémité supérieure de canaux souterrains et de canalisations raccordées, bloquant l'écoulement normal des eaux de ruissellement.

Catégories: Cameroun


07/11/2013 - Barely six years after Nigeria and Cameroon signed a Memorandum of Understanding that was to put their socio-political differences behind them, the Enugu-Bamenda Road Project linking the two countries is already showing signs of a positive impact in the region. In fact, the African Development Bank-financed project is a genuine success story, paving the way for regional integration and greater social cohesion.

Catégories: Nigéria, Cameroun, Infrastructures, Transports, Intégration régionale