Perspectives économiques à São Tomé & Príncipe

  • L’économie de Sao Tomé-et-Principe a progressé de 5.3 % en 2015, une hausse par rapport aux 4.5 % de 2014, mais la croissance devrait redescendre à 5.0 % au cours des deux années à venir.
  • Selon l’indice Ibrahim de 2015, Sao Tomé-et-Principe est en tête des pays d’Afrique centrale pour la gouvernance globale, grâce à d’importantes améliorations des opportunités économiques, des droits de l’Homme et de l’État de droit.
  • L’afflux de ruraux vers la ville impose la mise en place d’une stratégie nationale d’urbanisation, car il n’existe aucun système de planification dans le pays.

L’économie de Sao Tomé-et-Principe a progressé de 5.3 % en 2015, une performance décevante par rapport aux 4.5 % de 2014. La croissance économique devrait se maintenir au-dessus de 5 % en 2016 et 5.4 % en 2017. La croissance future sera stimulée principalement par une augmentation de l’investissement direct étranger dans les secteurs de la construction, de l’agriculture et du tourisme, ainsi que par de nouveaux projets financés par des donneurs. L’inflation reculera à environ 4 % en 2016 et 2017, contre 5.3 % en 2015, grâce au système de changes fixes. Des mesures structurelles en faveur d’une croissance économique durable et de la création d’emplois sont au cœur du programme de réforme économique du gouvernement. Ces réformes prévoient notamment une amélioration de l’enregistrement des contribuables et un élargissement de l’assiette de l’impôt. Le gouvernement a aussi révisé le Code des investissements et élaboré des stratégies de développement du secteur privé et du secteur financier, et il met actuellement en place un mécanisme d’ajustement automatique des prix pétroliers. Une fois mises en place, ces réformes et ces stratégies amélioreront l’efficacité des administrations publiques et les services sociaux destinés à la population

La garantie de la crédibilité, de la responsabilité et de la transparence dans le système de gestion des finances publiques (SAFE) reste une préoccupation majeure pour les pouvoirs publics. Lancé sous la forme d’un projet pilote dans quatre ministères en charge de la décentralisation, ce système a été utilisé pour préparer les comptes financiers de 2010, 2011 et 2012. Le gouvernement est également en train d’achever la mise en place d’un service de contrôle financier électronique pour faciliter l’établissement des rapports financiers.

La capitale Sao Tomé, est la seule agglomération urbaine du pays. En 2015, ses 131 000 habitants représentaient 68 % de la population totale. La ville et ses environs attirent un nombre croissant de ruraux. Il n’y a aucune agglomération urbaine sur l’île de Principe (7 450 habitants en 2015). Bien que le rythme des migrations vers la ville semble ralentir, le taux de croissance annuel moyen de l’urbanisation est estimé à 1.87 % pour la période 2013-18.