Format

La 4e Semaine de l’Evaluation se tiendra à Abidjan les 30 et 31 octobre dans le cadre de la Commémoration du Cinquantenaire de la Banque africaine de développement (BAD). Ce sera un Forum de deux jours qui aura pour thème : "La BAD –Pour la Construction des Nations africaines-Leçons de 50 années au service de l’Afrique".

Axes prioritaires

Leadership, gouvernance et redevabilité; Développement économique avec un accent particulier sur les infrastructures (en particulier les routes, transport, and énergie) ainsi que le développement du secteur privé; Développement humain et protection sociale  (genre), et croissance inclusive.

Tels sont quelques secteurs clefs  de la stratégie décennale de la BAD  afin de « bâtir l’Afrique que nous voulons dans les 50 prochaines années », comme le dit si bien le président Donald Kaberuka.

Ces deux jours de partage des connaissances donneront aux participants l’opportunité d’examiner les succès et les échecs de 50 années de développement, à travers une perspective d’évaluation. Des discussions et débats sur les leçons apprises des évaluations des interventions de la BAD, de ses partenaires du développement ainsi que des praticiens constitueront l’architecture du forum.

Trois prix

Un des points spéciaux de la semaine de l’évaluation est de conférer trois prix.  Des prix qui distinguent les performances probants en conception, mise en œuvre/réalisation, et en suivi & évaluation (S&E). 

Ces performances devront également avoir contribué à des résultats ayant  fait avancer la cause de l’édification des nations. Des distinctions seront ainsi remises pour :

  • Le meilleur rapport d’achèvement de projet
  • La conception du meilleur système de suivi et évaluation
  • Le meilleur essai sur la construction des nations : Leçons de 50 années de chemin parcouru et la route là suivre

Audience cible

L’audience-cible, les orateurs, et les panélistes comprendront le personnel de la BAD ainsi que la direction (aussi bien au siège que dans les bureaux locaux et régionaux) ; les leaders influents ainsi que les praticiens du développement, évaluateurs,  décideurs ; les représentants des pays membres de la BAD, des bailleurs de fonds et des autres institutions multilatérales, ainsi que les représentants de la société civile, du secteur privé, du monde académique et des organisations non-gouvernementales.

Aperçu de l’évènement

Le forum durera  2 jours et  comprendra :

  • Ouverture de la semaine de l’évaluation par le président de la BAD
  • Allocutions liminaires par le panel de haut-niveau sur une variété de  thèmes : la nécessité d’avoir un leadership visionnaire;  des évaluations objectives des résultats ; et des défis  et opportunités du développement.  Des panels de discussions porteront  sur des sujets essentiels pour l’édification des nations tels que (le leadership pour le développement, la gouvernance et la redevabilité, le développement des infrastructures, le développement du secteur privé, l’intégration régionale économique, la transformation structurelle et la question du genre.
  • Sessions sur le renforcement des capacités en évaluation (Evaluation 101 Series)
  • Déjeuners-débats sur les questions de valeur au meilleur coût-avantage dans le développement ainsi que la créativité et l’innovation pour une meilleure efficacité organisationnelle dans les périodes difficiles. Foires du savoir et présentations de rapports d’évaluation marquantes telles que la revue de l’assistance de la BAD au secteur du transport en Afrique,

Des distinctions seront ainsi remises pour :

  • Le meilleur rapport d’achèvement de projet
  • La conception du meilleur système de suivi et évaluation
  • Le meilleur essai sur la construction des nations : Leçons de 50 années de chemin parcouru et la route là suivre
  • Opportunités de réseautage (networking) 

Principales caractéristiques de l’évènement

  • Pousser l’innovation. Le but ultime est d’apprendre des approches et expériences passées et de déterminer la direction future. L’accent sera mis sur les idées novatrices- et de proposer des solutions nouvelles aux problèmes anciens.
  • Présenter toutes les versions d’un récit. Etant donné l’interdépendance des interventions de développement, tout sera mis en œuvre pour que tous les acteurs du développement soient présents. Des universitaires, des représentants des banques multilatérales de développement, des autres bailleurs, des pays régionaux de la BAD, de la société civile, des ONG, les bénéficiaires, les jeunes et les femmes… Cela va permettre de présenter les points de vue de toutes les parties.
  • Une participation diverse. Les participants seront de la BAD et des autres institutions multilatérales (Banque mondiale, Banque Asiatique de Développement), autres institutions de développement,  industrie, société civile, récipiendaires et  bailleurs) …