Renforcement des capacités

Depuis les années 90, l’Afrique enregistre des progrès significatifs et continus dans le domaine de la croissance économique. Ces résultats sont liés aux réformes profondes engagées par les gouvernements africains dans les domaines économique, social et institutionnel. En dépit des progrès enregistrés, de nombreux pays africains pourraient ne pas atteindre les Objectifs de développement du millénaire (ODM). Ceci est en partie lié au faible niveau des capacités humaines, institutionnelles et organisationnelles.

Conscient que la maitrise du savoir et le dialogue sur les politiques et la gestion du développement sont des facteurs essentiels à la croissance, le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a depuis sa création investi massivement dans le renforcement des capacités de ses pays-membres régionaux.

L’objectif des activités de l’Institut africain pour le développement (IAD) est de contribuer aux efforts de renforcement des capacités durables pour une efficacité de développement dans les institutions qui se trouvent dans les pays membres régionaux de la BAD. L’objectif précis consiste à améliorer la capacité des pays membres régionaux afin de leur permettre de répondre aux défis de développement tout en améliorant la qualité de son portefeuille. Les activités qui comportent 20 séances de formations chaque année à travers le continent, sont dispensées en anglais et en français. Des efforts spéciaux sont déployés pour répondre aux besoins des pays lusophones sur le continent. Ces activités visent à appuyer les orientations stratégiques de la Banque telles que définies dans sa stratégie à moyen terme 2008-2012 :

Accent sectorielApplication spécialeMeilleure intégration
Développement des infrastructuresà l’intégration régionaledu gendre
Appui à la gouvernanceaux Etats fragilesde l’environnement
Appui au développement du secteur privéau pays a revenu moyendu changement climatique
Appui à l’enseignement supérieur, à la science et à la technologieà l’agriculturede la gestion du savoir

Les séances de formation de l’IAD consistent, jusque-là, à l’amélioration de la conception et de la mise en œuvre des projets financés par la Banque tels qu’identifiés par les pays. Dans ce contexte, l’IAD a organisé les ateliers de mise en œuvre pour permettre au personnel travaillant sur les projets et les fonctionnaires des ministres concernés à se familiariser aux règles d’acquisition, de décaissement et de vérification de la Banque. Ces ateliers ont servi d’excellent cadre pour l’échange d’idées entre le personnel de la Banque et les experts des projets nationaux; un exercice qui se soldé par une mise en œuvre des projets plus efficace.

La gamme de sujets a connu une augmentation au fil de temps et elle comporte les sujets tels que la gestion du cycle de projet, l’allocation des ressources IAD axée sur les politiques et la viabilité de dette. Par ailleurs, l’IAD organise des séminaires en partenariat avec le partenariat multilatéral pour l'Afrique (PMA, ex. IMA), une structure tripartite créée et financée par la Banque africaine de développement, la Banque Mondiale et le Fonds monétaire international. Les séminaires qu’organise IMA constituent une partie importante de son programme, se focalisent sur des questions telles que le développement rural, la stratégie de réduction de la pauvreté, la gestion intégrée de l’eau, le développement du secteur privé, le NEPAD et l’intégration régionale ou la gouvernance.

Le saviez-vous

D’ici à 2020, dans certains pays, les récoltes issues de l’agriculture pluviale pourraient connaître une baisse allant jusqu’à 50%

Savoir plus