Rapport sur le développement en Afrique 2011 - « Le développement du secteur privé comme moteur du développement économique en Afrique »

Le Rapport sur le Développement en Afrique (ADR) 2011 intitulé « Le développement du secteur privé comme moteur du développement économique en Afrique » discute de la nécessité de prendre en considération le secteur privé pour stimuler le développement économique en Afrique. Alors que le débat sur les rôles respectifs du secteur privé et du secteur public a évolué depuis les années 1990, le secteur privé est resté au centre de la création d’emplois et de la croissance économique dont le continent a tant besoin pour sortir ses habitants de la pauvreté et rendre la société plus égalitaire. Au regard du rôle essentiel que le secteur privé peut jouer dans la réduction de la pauvreté, le Rapport 2011 examine les obstacles à l’expansion du secteur privé et met en évidence les moyens de relever ces défis en tenant compte des différences entre les pays. Ce rapport se termine par une analyse du rôle joué par la Banque africaine de développement dans l’appui au développement du secteur privé.

Les pouvoirs publics, en coopération avec le secteur privé et la société civile, doivent poursuivre les efforts visant à créer les conditions nécessaires à la prospérité des entreprises et à permettre à tous d’accéder à une vie meilleure.

La Banque africaine de développement (BAD) a vocation à aider les gouvernements du continent à tirer pleinement parti de leur potentiel économique et à faire prospérer le secteur privé en Afrique.

Principaux messages

  • La Banque africaine de développement encourage le développement du secteur privé depuis plus de 40 ans et s’est engagée à travailler avec les partenaires au développement pour le soutenir davantage. Pour que l’impact sur le développement soit de plus grande ampleur, la Banque est en train d’intégrer le développement du secteur privé dans toutes ses opérations. Son objectif est triple : (i) aider les pays membres régionaux à améliorer l’environnement des entreprises et à renforcer leur compétitivité au niveau international ; (ii) élargir la participation et l’inclusion au sein du secteur privé et soutenir le développement des entreprises locales afin de favoriser une création d’emplois solide et d’accroître le bien-être social et (iii) prôner la responsabilité sociale et environnementale, la viabilité à long terme et la citoyenneté sociale des entreprises dans le développement du secteur privé.
  • Les informations contenues dans ce rapport sont destinées aux acteurs du secteur privé existants et potentiels, en Afrique et dans le monde, qui cherchent à entrer ou à se développer dans cette région du monde, ainsi qu’aux pouvoirs publics et aux partenaires au développement qui peuvent façonner le climat des affaires. Le présent rapport encourage également une collaboration et un partenariat accrus entre les parties prenantes, de manière à accroître de façon significative la capacité du secteur privé à faire avancer le processus de développement en Afrique.
  • Ce rapport s’intéresse à six domaines souvent interdépendants qui constituent les enjeux du développement du secteur privé en Afrique : l’environnement juridique et réglementaire, le développement de l’infrastructure, l’accès au financement, le développement du capital humain et des compétences, la gouvernance d’entreprise et la culture entrepreneuriale.

Télechargez le rapport complet