Chapitre 8. Des pistes pour parvenir au développement durable en Afrique

Principaux messages

  • Les pays africains n’ont pas encore atteint leurs objectifs de développement, mais les nouveaux Objectifs de développement durable (ODD) correspondent parfaitement aux priorités du continent pour les quinze années à venir. En Afrique, la croissance future et son impact sur le recul de la pauvreté dépendent de ce qu’il adviendra de la transformation structurelle. Il importe que le continent s’engage dans une nouvelle trajectoire de développement propice à cette transformation structurelle afin d’améliorer la productivité, en lien avec l’essor de l’industrialisation, ce qui exige des investissements massifs dans le capital humain comme dans le capital physique. Afin de répondre aux besoins des secteurs manufacturier et agroalimentaire, l’Afrique doit avant tout investir dans l’infrastructure, en particulier dans l’infrastructure énergétique, et améliorer la productivité de sa main-d’œuvre.
  • La Banque africaine de développement accompagne ses pays membres régionaux (PMR) pour qu’ils mènent à bien la transformation structurelle qui leur permettra d’éradiquer la pauvreté sur le continent. Sa première priorité est l’amélioration des capacités productives de l’Afrique grâce au développement de l’infrastructure. La Banque a récemment lancé un nouveau Pacte pour l’énergie, destiné à fournir l’énergie nécessaire pour soutenir la transformation du continent et accélérer l’accès universel à l’électricité d’ici 2025. La Banque œuvrera également à l’intégration et à l’industrialisation de l’Afrique en encourageant le développement du secteur privé. Son objectif ultime est d’améliorer les conditions de vie des Africains en donnant à tous les mêmes chances d’accéder à l’éducation, à un emploi de qualité et à suffisamment de nourriture.