Perspectives économiques en Afrique 2012

Les Perspectives économiques en Afrique (PEA) sont une publication annuelle préparée et publiée conjointement par la développement, le Centre de développement de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA). Les PEA bénéficient du généreux appui financier de la Commission européenne et du Comité des Ambassadeurs du Groupe des pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP). Le rapport passe en revue et analyse la performance économique des pays africains, tout en fournissant des informations, pays par pays, sur les perspectives à court et moyen termes à travers le continent.

Le rapport sur les PEA 2012 est une édition particulière étant donné que l’analyse des perspectives 2012 a été réalisée, pour la première fois, en coordination avec l’Évaluation des politiques et des institutions des pays (EPIP) de la Banque africaine de développement. L’édition 2012 couvre 53 pays africains, dont l’Erythrée et le nouvel état du Sud-Soudan.

La croissance du continent a ralenti en 2011. Le taux de croissance moyen de l’Afrique s’est établi à 3,4% en 2011 contre 5% en 2010, principalement en raison des événements politiques survenus en Afrique du Nord, dont la croissance n’a été que de 0,5% en 2011. Avec la reprise progressive des économies d'Afrique du Nord, la croissance moyenne devrait rebondir pour atteindre 4,5% en 2012 et 4.8% en 2013. Cependant, de grandes incertitudes pèsent sur le continent. En effet, sur la scène internationale, si le ralentissement économique persiste en Europe, la demande des produits africains pourrait diminuer tout comme le flux des ressources extérieures dont notamment, les envois de fonds des migrants. Sur la scène africaine, les bouleversements politiques ayant des répercussions sur les pays voisins et un climat météorologique défavorable, comme la sécheresse dans la région du Sahel, pourraient à la fois menacer la croissance économique et la sécurité alimentaire.

Chaque année, le rapport aborde un thème spécifique portant sur un domaine de développement socioéconomique crucial pour l’Afrique. Le thème des PEA 2012 est le suivant : « Promouvoir l’emploi des jeunes en Afrique ». Le chômage des jeunes est depuis longtemps problématique dans bon nombre de pays africains, et a contribué à l’éruption des troubles politiques qui ont entraîné le renversement des gouvernements en place en Égypte et en Tunisie. Étant donné l’accroissement démographique rapide du continent, les tensions sur les marchés du travail devraient perdurer dans la plupart des pays. Le rapport analyse d’une part, les avantages à long terme pour les pays tirant profit du dividende démographique émergent et d’autre part le défi immédiat de trouver un emploi rémunérateur pour les jeunes. Une partie du problème repose sur l’inadéquation entre les compétences exigées par les employeurs et les qualifications acquises par les jeunes. A cet égard, le rapport reconnaît que les défis à relever ne sont pas les mêmes pour les pays à faible revenu et les pays à revenu intermédiaire dans lesquels le niveau d’éducation est plus élevé. Étant donné la faible taille du secteur formel dans la plupart des pays africains, les gouvernements doivent changer leur regard sur le secteur informel et sur les zones rurales et y promouvoir également la création d'emplois.