Rapport des objectifs du millénaire pour le développement (OMD)

Les taux de pauvreté ont continué de baisser en Afrique, malgré les effets néfastes des récentes crises alimentaire, pétrolière et économique mondiales, à lire l’édition  2014 du Rapport sur les OMD , intitulé « Évaluer les progrès accomplis en Afrique à l’égard des Objectifs du millénaire pour le développement », publié chaque année par la Banque africaine de développement (BAD), la Commission économique pour l’Afrique (CEA), la Commission de l’Union africaine (CUA) et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

Pourtant, les conflits, l’instabilité politique et les catastrophes − naturelles ou provoquées par l’homme − menacent de saper les progrès enregistrés à l’endroit des OMD, huit objectifs fixés à l’échelle internationale, afin de réduire la pauvreté, la faim, la mortalité maternelle et infantile, la maladie, les inégalités entre les sexes et la dégradation de l’environnement d’ici à 2015. « Même lorsque la situation sociale s’est rétablie, le potentiel de développement demeure perturbé longtemps après que la crise est finie, car le capital humain est amoindri et les institutions affaiblies », est-il noté dans le rapport 2014.

La crise qu’a provoquée le virus Ebola en Afrique de l’Ouest, une région qui affichait jusque-là une croissance significative et des progrès en matière de développement, menace de faire régresser de plusieurs années les pays touchés et limitrophes. La région doit se fixer pour priorités d’obtenir des taux de croissance soutenus, d’assurer une diversification économique, une bonne gouvernance et la reddition des comptes, et continuer de mettre l’accent sur une protection sociale pour tous, notamment des plus vulnérables.

Téléchargez le rapport complet


Explorez nos activités

Select a country

Explorez nos
activités