Contexte

OpenData Afrique : faciliter l’accès aux données de qualité requises pour la gestion et le suivi des résultats du développement en Afrique, entre autres les objectifs du millénaire pour le développement, tel est le but de cette initiative du Groupe de la Banque africaine de développement. OpenData  Afrique accompagne un certain nombre d’initiatives mondiales et régionales destinées à accroître la disponibilité des données sur l’Afrique. Cette plateforme permettra d’asseoir les processus de prise de décision, la responsabilisation publique et la bonne gouvernance, sur des éléments de fait. Elle s’inscrit dans le cadre de l’effort mondial d’approfondissement des capacités statistiques déployé dans le plan d’action de Busan sur les statistiques. Ce plan a été approuvé par la communauté internationale au cours du forum de haut niveau sur l’efficacité de l’aide organisé à Busan, en Corée, du 28 novembre au 1e décembre 2011.

Les utilisateurs d’OpenData Afrique pourront accéder à une grande variété d’informations sur le développement en Afrique en visitant les portails de données de la BAD et d’autres partenaires régionaux et internationaux. La plateforme facilite également la collecte, l’analyse et le partage des informations sur des sujets de développement nouveaux et cruciaux tels que la sécurité, l’égalité de genre et le changement climatique. Au personnel de la BAD, aux décideurs, observateurs, chercheurs, dirigeants d’entreprises et investisseurs du monde entier, elle offre une chance unique d’avoir accès à des données fiables et actualisées sur l’Afrique. Les utilisateurs peuvent visualiser les indicateurs socioéconomiques sur une période donnée, se servir de graphiques prêts à l’emploi ou produire leurs propres graphiques, effectuer des analyses exhaustives au niveau national ou régional, bloguer et partager entre eux leurs points de vue ainsi que leurs travaux,  créant ainsi une communauté informée d’utilisateurs.

Le saviez-vous

D’ici à 2020, dans certains pays, les récoltes issues de l’agriculture pluviale pourraient connaître une baisse allant jusqu’à 50%

Savoir plus