11,8 milliards de FCFA de la BAD au Togo pour l’employabilité et l’insertion des jeunes dans les secteurs porteurs

30/11/2015
Share |

Le Groupe de la  Banque africaine de développement (BAD) a accordé, le 27 novembre 2015, au Togo, deux dons d’un montant respectif de 6,67 millions UC, (5,4 milliards de FCFA)  et de 1,33 millions UC, (1,1 milliard de FCFA) et un prêt d’un montant de 6,5 millions UC, (5,3 milliards de FCFA). Au total 14,5 millions d’UC, soit environ 11,8 milliards de FCFA sont octroyés au titre du Projet d’appui à l’employabilité et l’insertion des jeunes dans les secteurs porteurs (PAEIJ-SP).

Les  protocoles de don et l’accord de prêt ont été signés à Lomé, par le  représentant résident de la BAD au Togo, Serge Marie N’guessan et le ministre d’Etat, ministre de l’Economie, des Finances et de la Planification du développement,  Adji Otèth Ayassor.

Le projet contribuera à créer les conditions d’une croissance économique plus inclusive à travers le renforcement de l’employabilité des jeunes et la promotion de l’entreprenariat dans les secteurs porteurs. Il entend apporter dans un premier temps une réponse pour l’insertion des  demandeurs d’emplois à travers le développement de l’entreprenariat des jeunes dans la chaine de valeur agricole. En second lieu, le projet envisage d’apporter une solution structurelle à l’emploi des jeunes en développant les outils de prospection et d’adaptation de la formation aux besoins du marché du travail.

La finalité du projet est de contribuer à long terme à une réduction de la pauvreté ainsi qu’à une réduction du chômage et du sous-emploi des jeunes hommes et des jeunes femmes. Il vise à moyen terme une amélioration des revenus des bénéficiaires de l’appui à l’entreprenariat de plus de 25% et la création d’au moins 19 600 emplois directs en 2020.

Ce financement entre dans le cadre des appuis de la BAD destinés à soutenir le gouvernement dans la promotion de l’emploi des jeunes.

Il vient concrétiser la mise en œuvre  du  plan stratégique  national pour l’emploi des jeunes et offre l’opportunité au gouvernement, d’initier des actions novatrices et intégrées pour faire face aux défis de l’emploi. En effet, ce projet prend en compte les besoins des jeunes en formation, en assistance technique et d’accès au financement. La BAD salue non seulement l’engagement soutenu des autorités togolaises dans la conception de ce projet mais aussi les efforts importants déjà consentis par le gouvernement pour répondre au taux élevé du chômage des jeunes.


Sections Connexes

Contact