Prix du Président de la BAD pour l’Excellence : le Trophée 2014 au projet Kenya Highway

11/11/2014
Share |

L’édition 2014 du Prix du président de la BAD pour l’excellence s’est déroulée ce mardi 11 novembre 2014 à  Abidjan, sous l’égide de  Donald Kaberuka. « Ces trophées, qui récompensent la culture de l’excellence, concernent ceux qui sont allés au-delà de leurs obligations et qui ont fait un travail excellent dans des conditions exceptionnelles », a déclaré le président de la Banque avant d’ajouter « tout le personnel de la BAD travaille de façon excellente ».

Neuf projets étaient en lice. Le Prix du Président de la BAD pour l’Excellence a été décerné au projet d’amélioration de l’autoroute Nairobi-Thika, « Kenya Highway », qui s’est démarqué par son fort impact sur les bénéficiaires finaux. En construisant une autoroute de 45 km à huit voies , dotée de 9 échangeurs, entre le quartier central des affaires de Nairobi et la ville de Thika, avec une vitesse moyenne de circulation passée de 8 km/heure à 45 km/heure. Ce projet a amélioré la vie quotidienne de 100 000 foyers de Kasarani, de Kiambu et de Thika en réduisant leur temps de trajet de 3 heures à 30 minutes. Plus de 3 600 travailleurs non qualifiés et semi-qualifiés et 600 techniciens et ingénieurs ont été employés dans le cadre du projet, avec de puissants effets multiplicateurs le long du couloir routier. La question de la durabilité a été adressée par un fonds routier viable. Le projet, cofinancé par la Chine, a démontré la longue expérience de la  Banque en infrastructures, sa capacité à traiter avec de nouveaux partenaires au développement et à accroître les retombées positives pour l’Afrique.

Les prix ont été remis à Amadou Oumarou, Directeur (Transports TIC), Zerfu Tessema, chargé de Transport en chef, Afrique de l’est) et Noel Kulemeka, socioéconomiste en chef (Environnement et Changement climatique).

Le Second prix a été décerné au projet de réhabilitation des routes Nsele-Lufimi et Kwango-Kenge en République démocratique du Congo, qui illustre parfaitement comment la Banque s’engage dans les pays en situation de fragilité. Dans le cadre du Programme de Partenariat pour la Transition et la Relance de la RDC, la Banque a réhabilité 310 km de routes nationales et de routes de desserte, ce qui s’est traduit directement par une augmentation de la production agricole dans les provinces de Kenge et de Kikwit, dans une proportion de 300 % pour le blé, 48 % pour le manioc, 35 % pour la courge et 15 % pour le riz. 23 000 personnes résidant dans les sites d’impact du projet ont également pu bénéficier d’une formation sur l’environnement, la santé et la sécurité routière. Le projet s’est également démarqué en mettant en exergue certains enseignements tirés, notamment les défis du financement de contrepartie pour les pays en situation de fragilité et en construisant des bases de maintenance sur des terres appartenant à l’État dans le but de renforcer la durabilité.

Les prix ont été décernés à Mamady Souaré, chef de division (Transports), Augustin Karanga, économiste des Transports (Transport) et Desiré Bizongo, Infrastructure expert (Bureau au Congo RDC).

Le Troisième prix a été décerné au projet de la centrale thermosolaire d’Aïn Ben Mathar au Maroc. Innovant, il démontre comment la Banque soutient les pays à revenu intermédiaire et la croissance verte. Comptant sur l’engagement fort du Gouvernement marocain, la Banque a contribué à la construction de cette centrale électrique thermique au gaz et centrale thermo-solaire, permettant d’accroître la capacité électrique de 470 MW et de réduire les émissions de CO2 de 33 500 tonnes. La construction de routes locales et de ponts tout autour du site du projet a eu des retombées positives pour 1 128 foyers ruraux, en facilitant l’accès aux services sociaux, en augmentant la fréquentation scolaire et en promouvant le commerce local. Le projet a également permis de tirer de précieux enseignements sur la qualité au point d’entrée et l’approvisionnement, qui sont aujourd’hui appliqués au projet de la centrale électrique solaire de Ouarzazate actuellement mis en œuvre par la Banque. Les prix ont été remis à Zakou Amadou, chef de division (Energie) Ibrahima Konaté, Ingénieur en électricité en chef (Energie) et à Khalid Bellamy,  chargé administration et finance (Bureau au Mali).