La Conférence économique africaine 2015 planche sur la pauvreté et l’inégalité ainsi que les moyens de rendre les Africains plus optimistes

30/10/2015
Share |

Des délégués venant de tout le continent et du monde entier convergent vers Kinshasa, en République démocratique du Congo, où la Banque africaine de développement (BAD), la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA) et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) organisent conjointement du 2 au 4 novembre 2015 l’édition 2015 de la Conférence économique africaine (AEC) sur le thème de la pauvreté et de l’inégalité dans la région.

Les choses évoluent actuellement en Afrique, mais l’inégalité continue de freiner ses efforts de réduction de la pauvreté. La proportion de sièges occupés par des femmes dans les parlements nationaux a rapidement progressé sur le continent, bien plus que dans d’autres régions. La proportion de femmes dans l’emploi non agricole a également légèrement augmenté ces dernières années. Toutefois, cette performance reste à la traîne par rapport à celle des autres régions en développement. L’accès à l’eau potable s’est amélioré, mais l’assainissement reste problématique.

Le ratio filles-garçons dans les écoles primaires continue de s’améliorer dans de nombreux pays africains, mais il faut rapidement trouver des solutions concernant la progression des garçons et des filles entre différents niveaux d’éducation. Les réponses à ces défis sont donc d’importance décisive pour l’atteinte d’une croissance inclusive et d’un développement durable.

Le thème de la 10e édition de la conférence, «Lutter contre la pauvreté et l’inégalité dans le programme de développement post-2015» offrira aux chercheurs, décideurs politiques, partenaires du développement, organisations de la société civile et représentants du secteur privé l’occasion d’analyser de manière critique l’impact des stratégies actuelles de croissance inclusive sur la pauvreté, l’inégalité et le développement humain en Afrique. La rencontre donnera également l’occasion de se livrer à une réflexion critique sur la marche à suivre, et notamment sur la manière de planifier et de mettre en œuvre le programme de développement post-2015.

Depuis sa création en 2006, la Conférence économique africaine a servi de plateforme d’échange des connaissances entre la BAD, la CEA et le PNUD. L’édition de cette année a pour thème la pauvreté et l’inégalité, en reconnaissance du rôle prééminent de la connaissance et des efforts des trois institutions pour réduire la proportion d’Africains vivant dans l’extrême pauvreté. Les interactions et les débats de haut niveau, ainsi que la présentation de nombreux travaux de recherche, seront des points forts de cette rencontre.

Pour plus d’information, consultez www.afdb.org/aec ou suivez la rencontre sur Twitter à #2015AEC