3ème réunion consultative sur la reconstitution du FAD 11

21/09/2007
Share |

Le président malien, Amadou Toumani Touré, a ouvert jeudi à Bamako, la 3ème réunion consultative sur la reconstitution du FAD 11,  en présence des membres de son  Gouvernement  et du Corps diplomatique. La réunion qui s’est poursuivie vendredi, a regroupé les plénipotentiaires, conduits par M. Sven Sandstrom, Coordinateur, des gouverneurs des Pays Membres régionaux, les membres du Panel de Haut Niveau, les administrateurs et la direction de la Banque, dirigée par le président Donald Kaberuka. M. Abou-Bakar Traoré, Ministre de l’Economie et des Finances, Gouverneur de la Banque a  pris le premier la parole pour introduire la série des allocutions inaugurales. Le président Kaberuka  qui lui a succédé a indiqué, notamment que « Le FAD est un symbole durable de la coopération entre l’Afrique et ses partenaires. Il a un bilan crédible en Afrique et joue sa partition dans la réduction de la pauvreté au Mali ». Le président Kaberuka s’est dit par ailleurs « convaincu qu’en dépit des contraintes budgétaires et des sollicitations concurrentes, le FAD réussira dans sa quête d’une reconstitution substantielle afin de poursuivre sa mission en Afrique ».

Le discours officiel de clôture du président malien fut précédé par le visionnage d’un film documentaire d’une dizaine de minutes, qui a campé les principales réalisations du FAD au Mali, tout en soulignant l’impact décisif dans la vie des populations, notamment en milieu rural. Dans un discours qui, en réalité était un vibrant témoignage du rôle du FAD dans le développement socio-économique des PMR en général, et du Mali en particulier, le président Amadou Toumani Touré, s’est félicité du fait que « La reconstitution du FAD 11 est une belle opportunité pour témoigner notre sincère reconnaissance à tous les donateurs pour les ressources mises à disposition de la Banque en vue du développement de notre continent ». Le président  malien a également tenu à « saluer le remarquable travail accompli par le président Kaberuka depuis son élection à la tête de la BAD, avec compétence, rigueur et détermination ». Les travaux de la rencontre, qui ont pris fin  vendredi, se tenaient à huis clos.