5e Forum mondial de l’eau, Istanbul, Turquie, du 16 au 22 mars 2009 : La BAD à la tête de la participation régionale africaine

13/03/2009
Share |

« Réduire les écarts pour atteindre la Vision africaine de l’eau » : c’est soutenue par ce thème que l’Afrique participe au 5e Forum mondial de l’eau, qui a lieu à Istanbul, en Turquie (16-22 mars 2009). Le Forum sert de plateforme pour le dialogue sur les enjeux internationaux de l’eau et permet de forger des collaborations dans la recherche de solutions durables.

Cinq composantes constituent les activités principales du Forum : le processus régional ; le processus politique ; le processus thématique, impliquant des discussions sur six thèmes et 25 sous-thèmes reliés à la sécurité de l’eau et à l’assainissement, répartis sur 100 sessions ; les expositions ; et des activités pour les jeunes et les enfants. La Banque va participer activement à toutes ces activités.

La BAD a mobilisé des ressources pour assurer une participation régionale efficace et a  soutenu entre autres les processus menant à des engagements de haut niveau de la part des leaders politiques. Pour préparer la participation régionale africaine, la BAD a organisé une série d’ateliers de consultations afin d’élaborer la Position régionale africaine. Les ateliers de consultation ont permis d’intégrer les intrants des principaux acteurs du domaine de l’eau et de l’assainissement.

Le premier de ces ateliers a eu lieu à Lusaka, en Zambie (10-13 décembre 2008) pour les pays de la Communauté de développement de l’Afrique (SADC) et le deuxième à Accra, au Ghana (12-14 janvier 2009) pour les régions Est, Ouest, Centre et Afrique du Nord. Des consultations avec le Comité consultatif technique et exécutif de l’AMCOW se sont tenues à Addis-Abeba en octobre 2008. Des rencontres du Comité directeur de coordination ont eu lieu en Côte d’Ivoire en février 2009 pour approuver la Position régionale avant sa soumission au Secrétariat du 5e Forum mondial de l’eau.

La participation de la BAD aux forums précédents a été fondée sur deux approches : en premier lieu, comme institution dédiée à soutenir le développement des infrastructures en eau, et à mettre en œuvre des politiques et des programmes ; et, en second lieu, comme partenaire de l’AMCOW, prenant en charge la préparation du continent pour sa participation à ces forums.

Dans tous les cas, la Banque en a tiré des leçons, partagé ses expériences, et a offert à l’AMCOW le leadership professionnel si nécessaire pour représenter efficacement 53 pays tout en assurant que ceux-ci parlent d’une seule voix. L’Initiative pour l’alimentation en eau potable et pour l’assainissement en milieu rural (IAEAR) et la Facilité africaine de l’eau, une initiative de l’AMCOW, sont à compter parmi ses principales réalisations.

Les attentes de la Banque relativement à sa participation au 5e Forum mondial de l’eau sont inscrites dans la Vision africaine de l’eau. « Réduire les écarts » pour l’Afrique, cela signifie atteindre cette vision: « Une Afrique où se réalise une utilisation et une gestion équitable et durable des ressources en eau  en faveur de la réduction de la pauvreté, du développement socio-économique, de la coopération régionale, et de l’environnement ». (Vision africaine de l’eau 2025).