Après les Assemblées annuelles 2016 : poursuivre sur la lancée et mettre le cap sur le Top5 des priorités

« Nous sommes des acteurs du changement et nous avons un programme de transformation : ce sont les Cinq grandes priorités » - Président Akinwumi Adesina

02/06/2016
Share |

Les 51e Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (BAD) – qui coïncidaient avec les 42e réunions du Conseil des gouverneurs du Fonds africain de développement (FAD) –, qui se sont déroulées cinq jours durant à Lusaka (Zambie), ont donné un coup de projecteur sur la trajectoire de développement de la Banque et du continent.

Ces Assemblées ont réuni plus de 4 000 participants, parmi lesquels des chefs d’État et de gouvernement, des gouverneurs, des gouverneurs suppléants, des membres de Conseils d’administration, des délégués, des entrepreneurs et des représentants du secteur privé, des organisations de la société civile, des journalistes, des observateurs ainsi que des membres du personnel de la BAD.

Alors que le rideau tombait sur les Assemblées annuelles 2016 de la Banque à Lusaka, vendredi 27 mai, l’énergie et l’élan qui les ont caractérisées étaient encore palpables. Dans son discours de clôture, le président du Groupe de la Banque, M. Akinwumi Adesina, a déclaré :

« Mesdames et messieurs, cela a été une semaine fantastique. J’en garderai des souvenirs impérissables – notamment celui du jeune Kelvin Doe mardi dernier : l’incarnation de l’espoir, de la passion, du talent et du potentiel de ce grand continent.

Nous nous identifions à Kelvin parce que sa vision est la nôtre, et c’est sa génération – pas la nôtre – qui héritera de l’Afrique que nous appelons de nos vœux.

Kelvin est impatient de voir les choses changer, et Kelvin est un agent du changement.

Tout le monde ici est impatient de voir le changement, et chacun ici est un agent du changement.

Et les agents du changement ont un programme pour changer les choses, et ce programme, ce sont les Cinq grandes priorités (Top 5). Vous les avez entendues tout au long de la semaine. Permettez-moi de les répéter une fois de plus.

Éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie.

Nourrir l’Afrique.

Industrialiser l’Afrique.

Intégrer l’Afrique.

Améliorer la qualité de vie des Africains.

Et tout ça, d’ici à 2025 ».

Le premier jour des Assemblées a vu le lancement de l’ouvrage Perspectives économiques en Afrique 2016, une publication phare annuelle et conjointe de la BAD, du Centre de développement de l’OCDE et du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

Par ailleurs, Akinwumi Adesina et John Kufuor, ex-président du Ghana et co-président du Panel mondial sur l’agriculture et les systèmes alimentaires pour la nutrition, ont dit leur intention de créer l’initiative Leaders africains pour la nutrition, afin de plaider en faveur de la nutrition et d’augmenter les investissements dans ce domaine sur tout le continent. Saluant l’initiative, Kofi Annan, président de la Fondation Kofi Annan, et Bill Gates, co-président de la Fondation Bill & Melinda Gates, se sont fait l’écho de cet appel à investir davantage dans la nutrition.

Au deuxième jour, mardi 24 mai 2016, la Banque a dévoilé un plan ambitieux en sept points qui vise à transformer le secteur agricole et à donner aux petits producteurs et aux jeunes les moyens d’agir. Dans son intervention intitulée « Vers la transformation de l’agriculture en Afrique », le chef de la division Agriculture et Agro-industrie de la BAD, Chiji Ojukwu, a indiqué que l’objectif est d’accroître la productivité et les investissements dans les infrastructures matérielles et immatérielles.

Mardi également, lors d’une session consacrée à l’initiative « Emplois pour les jeunes en Afrique », Akinwumi Adesina a mis en lumière la nécessité d’investir dans le développement des compétences pour favoriser la création d’emplois. La Banque a pris des mesures audacieuses pour transformer la spectaculaire explosion démographique de la jeunesse africaine en atout économique : elle a mis au point une stratégie à même de créer 25 millions d’emplois qui lui seront destinés et de doter 50 millions d’autres jeunes Africains de compétences dans les dix ans.

Une semaine auparavant, le Conseil d’administration de la Banque avait d’ailleurs approuvé sa Stratégie 2016-2025 pour l’emploi des jeunes en Afrique. Cette initiative répond à la cinquième des Cinq grandes priorités de l’institution dites « Top 5 », qui vise à améliorer les conditions de vie des Africains.

Le troisième jour des Assemblées, lors de la présentation financière, le vice-président de la Banque chargé des Finances, Charles Boamah, et sa trésorière, Hassatou N’Sele, ont souligné sur l’assise financière solide de la BAD et la résilience dont l’Afrique fait preuve alors que des économies internationales de premier plan font face à des difficultés.

Mercredi toujours, lors d’une session sur l’Énergie en Afrique : qu’est-ce que le New Deal ?, de grands dirigeants internationaux et de hauts cadres d’entreprises ont adopté le New Deal pour l’énergie du président Adesina, qui guide les investissements que la Banque va opérer pour assurer un accès universel à l’électricité à tous les Africains d’ici 2025.

Jeudi et vendredi, la Banque et des organisations de la société civile africaine se sont engagées à œuvrer ensemble pour concrétiser les Cinq grandes priorités. « Le Forum des Organisations de la société civile cette année a pour objectif de mener à bien ces plans de développement ambitieux, en collaborant et en coordonnant autrement notre action avec la société civile », a déclaré le président du Groupe de la Banque, Akinwumi Adesina. « Il est en outre essentiel d’accélérer la mise en œuvre des Cinq grandes priorités de la Banque africaine ».

Porté par la dynamique des Assemblées annuelles de 2016, le programme des Cinq grandes priorités de la Banque va être déployé dans les mois qui viennent. Les progrès accomplis au cours de l’année à venir seront au cœur des débats qui animeront les prochaines Assemblées annuelles de la Banque à Ahmedabad (Inde), du 22 au 26 mai 2017.

Pour de plus amples informations sur les Assemblées annuelles, veuillez vous rendre sur www.afdb.org/am

Hashtag officiel : #AfDBAM2016