Le projet de transport urbain d’Accra va relever les défis de la croissance urbaine

29/09/2016
Share |

Le 28 septembre 2016 le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé un prêt de 83,9 millions de dollars EU (60 millions d’unités de compte) destiné au Projet de transport urbain d’Accra, apportant des solutions de transport et de développement urbains dans la région du Grand Accra, au Ghana. Le prêt va financer un échangeur moderne à trois niveaux au carrefour de Pokuase ainsi que 10 kilomètres de routes urbaines, facilitant le mouvement des personnes et le transport des marchandises dans une zone industrielle en pleine expansion. L’infrastructure devrait être opérationnelle en 2020.

« La ville d’Accra fait face aux défis posés par une urbanisation rapide et une augmentation du trafic routier, phénomène qui provoque la saturation des systèmes de transport existant et par conséquent des pertes de mobilité et de productivité. Ce projet va réduire la congestion du trafic et renforcer la compétitivité d’Accra, consolidant son positionnement en tant que centre économique et logistique majeur en Afrique de l’Ouest » a expliqué Amadou Oumarou, directeur du département des Transports et des TIC de la BAD.

Situé en banlieue Nord d’Accra, la zone de Ga West accueille de nombreuses usines et agro-industries. Ces dernières doivent être en mesure d’échanger rapidement avec leurs fournisseurs et leurs clients, et bénéficier d’une connexion privilégiées avec le port et l’aéroport afin de pouvoir importer et exporter plus facilement. Du fait de sa croissance rapide, la zone souffre d’un manque de services et d’infrastructures de transport. L’échangeur de Pokuase ainsi que les 10 km de routes urbaines et les mesures d’aménagement du trafic auxquels il est associé devraient combler ce manque. « Le projet va stimuler cette zone industrielle, créer de nouvelles opportunités d’affaires, permettre la mise en place de services de transport moins coûteux et améliorer les conditions de vie des populations de la zone » a énuméré Mam Tut Wadda, qui pilote le projet au sein de la BAD.

Le carrefour de Pokuase constitue aussi un maillon du Corridor Routier Central, un axe stratégique qui relie le port de Tema, près d’Accra, et les régions intérieures. Le corridor traverse la seconde ville du pays, Kumasi, et se prolonge jusqu’au Burkina Faso. Cet investissement complète les investissements de la Banque précédemment réalisé dans le développement des transports à Accra : un soutien au secteur aéroportuaire (2015) ainsi que 15km de voie rapide urbaine qui se raccorde au présent projet (2009).

Dans l’optique de promouvoir un développement urbain tourné vers le long terme, le projet inclus un appui institutionnel pour la conception du Plan Directeur du Grand Accra, une stratégie de développement conduite en partenariat avec les municipalités voisines. Ce plan va permettre la mise en place d’une plateforme collaborative d’échange et de prise de décision pour les questions de planification urbaine.

Le rôle leader de la Banque dans le développement du transport urbain dans le Grand Accra a suscité l’intérêt de plusieurs institutions partenaires du développement, dont le rapprochement doit permettre d’explorer des solutions novatrices face aux problèmes posés par l’urbanisation. Accra constitue un laboratoire pour ces collaborations innovantes, un exemple qui pourrait être étendu à d’autres villes à travers le continent.