Le président de la Bad s’inquiète de la flambée du prix du pétrole

21/09/2005
Share |

Le président de la Bad s’inquiète de la flambée du prix du pétrole

Tunis, 21 Septembre 2005 – Le président du Groupe de la Banque africaine de développement (Bad), M. Donald Kaberuka, a souligné la nécessité pour la Banque d’être encore plus active dans son rôle d’avocat de l’Afrique auprès de la communauté internationale.

Il a indiqué aux membres du conseil d’administration, lors de sa réunion hebdomadaire, à Tunis, qu’il tenait particulièrement à ce que la Banque procède à l’analyse de l’impact de la flambée des prix du pétrole sur les économies des pays membres régionaux, en partage les conclusions avec les autres bailleurs de fonds et évalue sa réponse éventuelle.

S’exprimant au cours de la discussion du conseil sur le Document de stratégie pays sur le Niger, le président a également souligné la nécessité de réexaminer les analyses sur la soutenabilité de la dette de quelques pays parmi les plus pauvres de la région.

Depuis son investiture le 1er septembre, le président de la Bad plaide pour que la Banque devienne un centre d’expertise sur le développement en Afrique et qu’elle soit l’avocat des pays africains.

Sa vision pour la Banque met également l’accent sur l’efficacité du développement.

Dans la série de rencontres qu’il a eues avec les responsables de l’institution, il a constamment fait référence à la nécessité pour la Banque d’être efficace en termes de résultats dans ses actions de développement en Afrique. « Comment pouvons-nous nous organiser pour devenir une équipe déterminée à servir l’Afrique ?», s’est-il interrogé.


Sections Connexes