La Bad soutient le secteur des pêches et de l’aquaculture au Gabon

27/07/2005
Share |

Tunis, le 27 juillet 2005 – Le conseil d’administration de la Banque africaine de développement a approuvé mercredi à Tunis un prêt de 14,30 millions d’unités de compte (20,83 millions de $ EU ou 11,3 milliards CFA) pour financer un projet d’appui au secteur des pêches et de l’aquaculture au Gabon.

Ce projet contribuera à la diversification de l’économie gabonaise par l’amélioration des conditions de production halieutique, en vue de l’accroissement de la production et des revenus. Il permettra de générer une production additionnelle de près de 20.000 tonnes de poissons, toutes pêches confondues. Cela permettra de faire passer les productions actuelles estimées à environ 43.630 tonnes (campagne de 2003) à plus de 60.000 tonnes par an.

Pour atteindre ces résultats, le projet portera sur:

-  La construction et/ou la réhabilitation de points de débarquement, de centres et stations aquacoles équipés et autres structures d’accompagnement, d’inspections de pêche et un ensemble d’infrastructures permettant d’accroître l’efficacité de l’Administration des pêches et de l’aquaculture (DGPA) ;

-  Le renforcement des capacités institutionnelles et légales, le renforcement des capacités des agents de la DGPA et des bénéficiaires du projet ;

-  La mise en place d’outils techniques et juridiques de gestion de la pêche et de l’aquaculture (observatoire de pêche et cadre légal) ;

-  La mise en place d’environ 25 caisses d’épargne et de crédit pour les groupements d’acteurs de la filière des pêches et de l’aquaculture.

Les bénéficiaires du projet sont composés d’un ensemble d’opérateurs dans la filière au nombre de 21 500 dont au moins 7 500 pêcheurs artisanaux, 500 aquaculteurs et environ 12 000 opératrices des autres segments de la filière qui sont essentiellement des transformatrices, mareyeuses et commerçantes. En plus, de ces opérateurs le projet entend promouvoir l’insertion d’environ 1.500 jeunes intéressés au secteur de la pêche et de l’aquaculture et qui éprouvent de difficultés à y accéder.

Les opérations du Groupe de la Bad au Gabon ont commencé en 1974. A ce jour, le montant des engagements de la Banque dans le pays s’élève à 980 millions de dollars EU pour 31 projets.

Le projet en bref

-  Source de financement: Bad + gouvernement

-  Date probable de démarrage: février 2006

-  Catégorie environnementale: catégorie 2

-  Agence d’exécution: Direction générale des pêches et de l’aquaculture, Tél.: (241) 74-89-92, Fax: (241) 76-46-02

-  Acquisition des biens, travaux et services: travaux de réalisation des infrastructures de base: AOI ; travaux de construction et de réhabilitation: AON ; acquisition de vedettes de surveillance et de véhicules: AOI ; acquisition de motos, logistique des stations et centres aquacoles: AON ; équipements informatiques et bureautiques, matériel de formation et mobiliers de bureau: AON ; biens d’équipements techniques pour la surveillance des pêches, le contrôle sanitaire et de qualité, et les centres et stations aquacoles: consultation de fournisseurs à l’échelon international.

-  Services des consultants requis: Pour le contrôle et la surveillance des travaux d’aménagement, de construction et les réhabilitations, les formations, les études et l’assistance technique, l’évaluation, la promotion et l’organisation des groupements, l’appui à la mise en place d’un mécanisme de microcrédit, l'audit du projet, la réalisation du manuel de procédures comptables et financières, de même que la mise en place du système informatisé de gestion comptable et financière.

* 1 UC = 1,45661 $ EU au 01/07/2005