Accent sur les devises africaines dans le programme de financement de 2006

18/01/2006
Share |

Tunis, le 18 janvier 2006  – Le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé mercredi le programme d'emprunt pour 2006 d’un maximum de 850 millions d'unités de compte (UC *), équivalant à 1,2 milliard de dollars EU et s’est félicité des  efforts déployés par la Banque pour mettre l’accent sur la possibilité d’utiliser les  monnaies africaines, avec le franc succès enregistré par le lancement de l’obligation en Pula du Botswana en décembre 2005, la première véritable émission obligataire dans cette devise. 

"Le Conseil a exprimé sa pleine confiance en notre stratégie de financement qui vise à  des conditions financières attractives aux pays membres tout en améliorant  la visibilité du continent et de ses succès sur le marché ",  a indiqué Mme Arunma Oteh,  Directrice du Département de la Trésorerie à la Banque, après la réunion du Conseil.

"Alors qu’en 2005 la Banque faisait son intervention annuelle, à présent  reconnue sur les marchés des obligations, par le lancement d’une émission obligataire globale, l'émission en Pula et l’aboutissement de nos efforts qui ont permis d’établir les conditions de règlement dans cette devise auprès des chambres de compensation internationales sont des résultats satisfaisants.  Nous nous appuierons  sur les acquis de cette percée pour redoubler d’efforts en vue du développement des marchés obligataires africains en 2006, " a-t-elle ajouté.

Le programme d’emprunt approuvé pour 2006 s'assurera que la Banque dispose d’un niveau de liquidité suffisant pour répondre à ses besoins de trésorerie  tout en lui donnant la flexibilité nécessaire pour avoir accès aux divers segments des marchés financiers et  renforcer sa base d'investisseurs, comme indiqué dans l'exécution du programme d'emprunt 2005.

Sur la base d’un programme d’emprunt approuvé de 550 millions d’UC pour 2005, la Banque a mobilisé  547 millions d’UC par la combinaison d’une émission  obligataire globale de  500 millions de dollars EU, une transaction uridashi de 900 millions de Rand sud-africain, une émission de 300 millions de Pula du  Botswana et  plusieurs  transactions structurées de placement privé sur le marché japonais.

La Banque africaine de développement est la principale institution de financement du développement  en Afrique et bénéficie de la cote AAA des agences internationales de notations Fitch Ratings, Moody’s, Standards and Poor’s et  JCR. 

* 1 UC = 1.42927 USS au 31/12/2005