L’ADEA et le Rwanda lancent le Pôle de qualité inter-pays sur l’enseignement et l’apprentissage pour stimuler une éducation de qualité

29/02/2016
Share |

L’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA) et le Gouvernement du Rwanda ont, à travers le ministère de l’Education,  signé le 18 février 2016 à Kigali, un Protocole d’accord (PdA) pour promouvoir la qualité de l’éducation par le lancement du nouveau Pôle de qualité inter-pays sur l’enseignement et l’apprentissage (PQIP-EA).

Le lancement officiel de ce nouveau Pôle de Qualité Inter-Pays a été lancé par le  ministre de l’Education de la République du Rwanda, Dr. Papias Musafiri Malimba et la Secrétaire exécutive de l’ADEA, Mme Oley Dibba-Wadda, en marge du symposium organisé par la Fondation MasterCard intitulé « Symposium des leaders d’opinion sur l’habilitation des enseignants, l’habilitation des jeunes ». Etaient présents, le recteur du Département de l’éducation de l’Université du Rwanda, le Professeur George Njoroge, la Directrice adjointe de la Fondation MasterCard, Mme Kim Kerr, Dr. Paul Atherton du Département pour le Développement International (DFID) au Rwanda, M. Leon Tily de l’Université de Bristol, de hauts fonctionnaires du ministère de l’Education, le Conseil rwandais de l’éducation et d’autres départements ministériels du gouvernement rwandais.

 « Le présent Protocole signé entre le Gouvernement du Rwanda et l’ADEA vise à améliorer la qualité de l’éducation au Rwanda et sur le continent africain, en particulier la promotion de  l’enseignement et l’apprentissage» a déclaré, dans son discours, l’Honorable Dr. Papias Musafiri Malimba.

L’organisation, par la Fondation MasterCard et le gouvernement du Rwanda, d’une rencontre de deux jours des responsables mondiaux de l’éducation sur le thème « habilitation des enseignants, habilitation des jeunes : renforcer la qualité des enseignants dans les écoles secondaires d’Afrique subsaharienne », a fourni une excellente plateforme pour l’ADEA et le ministère rwandais de l’Éducation pour le renforcement de leur partenariat stratégique par le biais du nouveau PQIP-EA.

 « L’espoir des enfants et des jeunes africains repose sur l’espoir d’un corps enseignant réformé, d’un programme d’enseignement réformé, d’une méthode d’évaluation de l’apprentissage réformée et d’une stratégie d’offre de compétences réformée – c’est en cela que le travail du Pôle de qualité inter-pays sur l’enseignement et l’apprentissage devient crucial. Et, pour cette raison, nous sommes profondément reconnaissants au gouvernement de la République du Rwanda d’avoir pris l’initiative d’héberger ce PQIP », a déclaré Mme Oley Dibba-Wadda, Secrétaire exécutive de l’ADEA.

Hébergés par des pays champions bénévoles, les PQIP servent de catalyseurs dans le processus d’accumulation des informations sur les expériences éducatives innovantes en Afrique et pour la mise en œuvre des leçons que chaque pays ou groupe de pays tire de ces expériences pour améliorer ses propres programmes. Leur création est proposée et facilitée par l’ADEA et s’inspire des défis communs rencontrés par un groupe de pays qui, à travers le PQIP, forme une communauté de pratiques.

L’ADEA compte à présent six PQIP dirigés par les pays champions énumérés ci-après et axés sur les thèmes spécifiques suivants : alphabétisation et langues nationales (ALN) – Burkina Faso; développement des compétences techniques et professionnelles (DCTP) – Côte d’Ivoire; développement de la petite enfance (DPE) – Maurice; éducation pour la paix (EP) – Kenya; enseignement et apprentissage (EA) – Rwanda;  enseignement des mathématiques et des sciences (EMS) – Kenya.

« Nous sommes convaincus qu’avec la signature du Protocole d’accord entre l’ADEA et le Gouvernement de la République du Rwanda, le travail du PQIP – qui comprend l’appui au développement professionnel des enseignants et d’autres domaines d’apprentissage liés au programme d’enseignement, les supports didactiques et d’apprentissage ainsi que la mesure des résultats d’apprentissage – sera bénéfique pour l’ensemble du continent africain et contribuera considérablement à la mise en œuvre de la Stratégie continentale d’éducation pour l’Afrique pour la période allant de 2016 à 2025 », a conclu Mme Oley Dibba-Wadda.

L’ADEA et d’autres partenaires fourniront un appui sur l’enseignement et l’apprentissage au PQIP au fur et à mesure que les activités se stabiliseront.  Cela impliquera la mise en place de structures de gouvernance pertinentes et l’élaboration d’un plan stratégique pour orienter le travail du PQIP.

================================================================================

A propos de l’ADEA

L’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA) est un forum pour le dialogue politique, composé de l’ensemble des 54 ministres de l’Education d’Afrique. Fondée en 1988 en tant que cadre pour une meilleure coordination entre les organismes de développement, l’ADEA est une institution panafricaine bâtie sur un véritable partenariat entre les ministères africains de l’Education et de la Formation et leurs partenaires techniques et externes. www.adeanet.org