L’ADEA œuvre à l’amélioration du développement des compétences techniques et professionnelles en Afrique

Share |

De: 24/03/2011
A: 26/03/2011
Lieu: Ouagadougou, Burkina Faso

L’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA) tient du 24 au 26 mars, à Ouagadougou, un atelier qui passera en revue des initiatives et expériences de  développement des compétences techniques et professionnelles (DCTP) en Afrique. L’objectif de l’atelier est de guider la préparation des études sur le DCTP qui seront réalisées pour la Triennale 2011 de l’ADEA. La Triennale 2011 se tiendra à Ouagadougou, du 27 novembre au 2 décembre 2011, sur le thème de l’éducation et de la formation pour le développement durable.

L’atelier méthodologique réunira les représentants de dix-huit pays africains, en provenance de l’Afrique du Sud, du Bénin, du Burkina Faso, du Burundi, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, de la République du Congo, de la République démocratique du Congo, de la Gambie, du Ghana, du Kenya, du Mali, du Maroc, de Maurice, de la Namibie, du Niger, du Nigéria et du Rwanda. Le Forum des éducatrices africaines (FAWE), la coopération allemande (Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ), le Fonds international pour le développement agricole (IFAD), NORRAG (Network for Policy Research, Review and Advice on Education and Training), le Réseau ouest et centre africain de recherche en éducation (ROCARE) et l’UNESCO sont également attendus.

Dans le cadre de son action pour renforcer les capacités de la presse africaine à couvrir l’éducation, un séminaire pour la presse a été organisé, sur les thèmes du DCTP et des SIGE, auquel de nombreux journalistes à Ouagadougou et à Cotonou ont assisté, à partir des centres d’éducation à distances des deux villes.  

Le DCTP est un axe de réflexion prioritaire pour l’ADEA. En 2010, un Pôle de qualité inter-pays (PQIP) sur ce thème a été constitué, piloté par la Côte d’Ivoire. Le DCTP est également un des trois sous-thèmes de la Triennale 2011, dont le thème général est : « Promouvoir les connaissances, compétences et qualifications pour le développement durable de l’Afrique : comment concevoir et ériger des systèmes d’éducation et de formation efficaces ? »