Le FAD approuve un don de 118 millions de $ pour la protection des services de base en Ethiopie

21/12/2006
Share |

Le FAD approuve un don de 118 millions de $ pour la protection des services de base en Ethiopie

Tunis, 20 décembre 2006 – Le conseil d’administration du Fonds africaine de développement (FAD) a approuvé, mercredi à Tunis, un don de 78,49 millions d’unités de compte* (118,34 millions de dollars) pour le financement d’un programme de protection des services de base (PBS) en Ethiopie.

Le objectif du PBS est de protéger et d’étendre la fourniture des services de base par les gouvernements infranationaux par l’accroissement du volume global des transferts de subventions globales fédérales aux régions et aux districts (Woredas) par le biais du cadre budgétaire intergouvernemental en place.

Afin d’assurer l’utilisation efficace du système de transfert des subventions globales aux régions et aux Woredas, le PBS vise également à renforcer les mécanismes locaux de responsabilité et à améliorer la transparence autour du processus budgétaire du pays. L’objectif de développement du PBS est de faciliter la réalisation de résultats d’amélioration du développement humain et de promouvoir la croissance économique à large assise. En outre, le programme vise à contribuer à l’amélioration de la gouvernance.

Le principal groupe cible du PBS est constitué par les pauvres vivant dans les Woredas, les municipalités et les Kebeles en Éthiopie. Le programme vise à contribuer à la réalisation des objectifs de développement du Millénaire en Éthiopie à l’horizon 2015. Les populations pauvres bénéficieront du programme, notamment de l’amélioration et de l’extension des services d’éducation primaire et secondaire, des soins de santé, de la fourniture d’eau potable et de l’amélioration des services d’assainissement. Les paysans en milieu rural devront également tirer parti notamment de l’assistance qui sera apportée au secteur de l’agriculture, sous forme de renforcement des services de vulgarisation. On s’attend à ce que la société civile acquière des connaissances qui contribueront à renforcer les capacités dont elle a besoin pour participer aux programmes de développement et faire entendre sa voix en ce qui concerne les questions liées au processus budgétaire, à la décentralisation et à la prestation des services de base.

Les composantes du programme sont les suivantes:

  • Appui à la fourniture des services de base, notamment dans les secteurs de l’éducation, de la santé, de l’eau et de l’assainissement, et des services de soutien à l’agriculture ;
  • Création d’un Fonds commun pour les interventions des services de santé à forte incidence, telles que le « Malaria Booster Program »;
  • Renforcement des mécanismes de suivi des donateurs au titre du PBS et amélioration de la gouvernance institutionnelle, de la transparence et de la responsabilité financières ;
  • Renforcement de la responsabilité sociale en mettant à la disposition des citoyens les outils et approches leur permettant de tenir les prestataires de services de base responsables de leurs actions.

Le coût du projet est estimé à 1,9 milliard d’UC. Il sera financé par le don du FAD ainsi que par des ressources provenant des autres bailleurs et du gouvernement éthiopien (voir encadré).

Les opérations du groupe de la BAD en Ethiopie ont commencé en 1975. A ce jour, les engagements cumulés de la Banque au pays sont de l’ordre de 2,3 milliards de dollars américains pour 103 opérations.

*1 UC = 1, 50773 US$ = 12, 8628 ETB au 20/12/2006


Sections Connexes

Contact

Felix Njoku Téléphone: +216 71 10 26 12