Afrique australe : 23 millions de $ pour l’enseignement à distance

21/12/2006
Share |

Tunis, le 20 décembre 2006 – Le conseil d’administration du Fonds africain de développement a approuvé mercredi à Tunis un don de 15 millions d’unités de compte (22,6 millions de dollars) pour renforcer les capacités en matière d’enseignement ouvert et à distance (EOD) dans la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC).

Le projet permettra, entre autres résultats escomptés, de développer les capacités d’un déploiement stratégique de l’EOD dans quatre secteurs d’enseignement – la formation des enseignants, l’enseignement secondaire, technique et professionnel et l’enseignement supérieur (à travers une politique régionale et une planification stratégique). Le projet doit également développer les capacités techniques en EOD dans deux de ces quatre secteurs dans les 14 États membres de la SADC. « Ce projet n’est donc pas un projet d’éducation classique, note Mme Alice Hamer, directrice du département du développement humain de la Bad, mais plutôt une opération de renforcement des capacités qui va développer les capacités régionales d’utilisation efficace de l’EOD comme instrument pour réaliser les objectifs dans le domaine de l’éducation. »

Ce projet permettra de mettre en place les cadres nécessaires pour accompagner un déploiement plus efficace de l’OED et de renforcer les capacités à tous les niveaux – régional, national, institutionnel et individuel. Les États membres pourront également utiliser l’EOD plus efficacement aux niveaux national ou régional. Le projet appuiera en outre la création de deux centres régionaux de spécialisation (CoS) et fournira une assistance technique suffisante pour renforcer leurs capacités. Par ailleurs, le projet contribuera à dispenser la formation dans les CoS pendant deux ans et à fournir à temps plein une expertise technique pour leur permettre d’élaborer un plan stratégique quant à leur rôle et à leur financement futurs. Les capacités renforcées, jointes au fait que chacun des deux CoS sera hébergé dans les institutions les plus compétitives et les plus viables des pays FAD membres de la SADC, contribueront à la viabilité à long terme des CoS.

Le projet apporte un appui à la SADC pour lui permettre d’accomplir sa mission, et complète et renforce les actions déployées au niveau national pour exploiter l’immense potentiel de méthodes éducatives disponibles pour relever les défis éducatifs auxquels la région est confrontée, tout en encourageant l’intégration et en évitant le double emploi. Les autorités et les experts nationaux en EOD, qui figurent parmi les plus importants acteurs locaux, participent au processus décisionnel lié à la mise en oeuvre du projet.

Le projet vise à promouvoir le partenariat entre les États membres, en particulier entre les communautés chargées de l’enseignement. Ce partenariat est essentiel pour l’intégration et l’harmonisation au niveau régional. Le projet renforce et promeut la responsabilité et l’appropriation par tous les pays impliqués.

Le projet SADC EOD est le deuxième projet financé par la Banque dans le secteur social au titre du Document de stratégie d’assistance régionale pour l’Afrique australe. Le premier, le projet d’appui à la lutte contre les maladies transmissibles (VIH/SIDA, tuberculose et paludisme), a été approuvé par le conseil d’administration le 31 mai 2006.

Les États membres de la SADC sont: l’Angola, la République démocratique du Congo, Madagascar, le Malawi, le Mozambique, la Tanzanie, la Zambie, le Lesotho, le Zimbabwe. Son siege se trouve à Gaborone, Botswana.

*1 UC = 763,317 FCFA = 1,48386 $ EU = 1,16367 Euro

CONTACT: Chawki Chahed – Tél.: +216 71 10 27 02 – E-mail: c.chahed@afdb.org