Le FAD approuve un don de 36 millions de dollars pour un projet routier au Burundi

27/09/2010
Share |

Tunis, le 27 septembre 2010 - Le conseil d'administration du Fonds africain de développement (FAD) a approuvé,  le 27 septembre 2010 à Tunis, un don de  24,10 million d'unités de compte* (environ 36 millions de dollars) pour améliorer la route Ngozi-Nyangungu dans le nord du Burundi.

Le FAD est le guichet concessionnel de la Banque africaine de développement.

Le tronçon Ngozi-Nyangungu représente la phase 1 d’un projet plus vaste qui concerne des travaux sur l’axe routier Gitega-Nyangugu-Ngozi. Cette route fait partie du réseau primaire du Burundi et relie la deuxième et la troisième ville du pays. Il constitue également un maillon essentiel pour le développement des échanges entre le nord et le sud, et offre la possibilité de stimuler les échanges avec le Rwanda voisin, du fait que la ville de Ngozi est proche de la frontière entre les deux pays.

La conception du projet est le résultat d'une mise à jour des études détaillées réalisées en 2009, pour examiner les difficultés de la circulation dans une zone à forte densité démographique.

Le FAD et le gouvernement du Burundi ont accepté de mettre en œuvre le projet par phases pour prendre en compte les ressources financières disponibles. La première phase, ayant pour objet le tronçon Nyangungu- Ngozi, portera sur la partie la plus dégradée de la route, qui n’est pas praticable toute l'année.

Le don permettra non seulement de réhabiliter et de bitumer les 30 kilomètres de route que constitue ce tronçon, il servira également à financer la réhabilitation de 80 kilomètres de routes secondaires, à développer diverses infrastructures socio-économiques et à aménager des marchés dans la localité.

La zone d'impact du projet (ZIP) abrite une population de 775.000 personnes, soit environ 10% de la population totale du Burundi. Le projet vise à faciliter la circulation des biens et des personnes sur la route Gitega-Nyangungu-Ngozi, et à améliorer les conditions de vie de la population locale.

Outre la promotion du commerce à l’intérieur du pays et avec le Rwanda, la route principale et les routes secondaires, une fois améliorées, devraient aider à réduire le niveau de pauvreté au Burundi grâce à un meilleur accès aux zones agricoles, en facilitant le transport des produits vers les marchés locaux.

Le projet sera mis en œuvre entre septembre 2010 et juillet 2013.

Le développement des infrastructures est l'un des objectifs de la stratégie de réduction de la pauvreté du gouvernement burundais. Avec ce projet, le FAD contribuera à la mise en œuvre du programme prioritaire d'investissement du pays et à atteindre l'objectif de développement des infrastructures.

* 1 UC (Unité de compte) = 1,50891 dollars américains au 22/09/2010