Le FAD et le Burundi signent 4 accords de prêt et de don pour soutenir les réformes socio-économiques, la modernisation institutionnelle et la bonne gouvernance

12/01/2005
Share |

Le Vice-président pour les opérations des régions Ouest et Centre du Groupe de la BAD, M. Bisi Ogunjobi, et le ministre des Finances et du budget du Burundi, M. Athanase Gahungu, ont signé, à Tunis, quatre accords de prêt et de don du Fonds africain de développement (FAD) d’un montant total de 23 millions d’unités de compte* (36 millions de dollars EU) pour financer trois importants projets. Ces trois projets mettront l’accent sur la modernisation de l’administration, la réhabilitation des infrastructures de base, la protection de l’environnement et le renforcement des capacités.

La première intervention, le Programme d’appui aux réformes économiques et à la gouvernance (PAREG) permettra d’assainir le cadre macro-économique et de promouvoir la bonne gouvernance à travers la réforme, d’une part, de la fonction publique et, d’autre part, des institutions de contrôle interne et externe de la gestion des ressources publiques.

Le projet multisectoriel de réinsertion socio-économique vise, pour sa part, la réinsertion socio-économique des groupes défavorisés du Burundi grâce à la création d’emplois, au renforcement des capacités de planification et de gestion du ministère en charge de la formation, ainsi qu’à la sensibilisation des populations sur la protection de l’environnement et le VIH/sida.

Enfin, la troisième initiative constitue une composante du programme régional d’aménagement intégré du lac Tanganyika (PRODAP). Le projet vise à améliorer les conditions sociales et sanitaires dans le bassin du lac Tanganyika ainsi que la situation alimentaire des populations grâce à la construction d’infrastructures sanitaires et éducatives ainsi que la mise en place de nombreux points d’eau supplémentaires.

Le VP Ogunjobi, tout en félicitant le gouvernement burundais pour les efforts réalisés afin d’assurer l’exécution des opérations de la Banque sur son sol, a souligné que la collaboration entre le Burundi et la BAD bénéficierait d’une visite imminente de l’institution.

Le ministre des Finances Gahungu a exprimé sa gratitude à la Banque pour sa compréhension et son soutien en ces temps difficiles que le pays traverse en termes de reconstruction après 11 ans de conflit. L’aide socio-économique que procure la BAD au Burundi est essentielle pour assurer la coopération d’autres partenaires et ainsi renforcer une paix et un développement durable dans le pays.

Les opérations du Groupe de la BAD au Burundi ont débuté en 1974. A ce jour, les engagements du Groupe s’y élèvent à 440 millions de dollars EU pour 54 opérations

*1 UC =1.55301 $EU au 01/01/2005

Media contact:

Sabrina Hadjadj Aoul– Tél.: +216 71 10 36 98 – E-mail: s.hadjadjaoul@afdb.org