Le Fad finance le 4e programme d’ajustement structurel du Mali

12/12/2005
Share |

Tunis, le 12 décembre 2005 – Dans son quatrième programme d’ajustement structurel (PAS IV), le Mali met l’accent sur a consolidation des bases de la croissance et de la compétitivité à travers le renforcement de la stabilité macro-économique et financière, la diversification des sources de croissance, la réhabilitation des filières agricoles et agro-industrielles et l’amélioration du climat des affaires.

Le Fonds africain de développement aidera le gouvernement malien à suivre ces orientations grâce à un prêt de 35 millions d’unités de compte* (51 millions de $ ou 27,6 milliards CFA) sous forme d’appui à la balance des paiements du Mali. Le conseil d’administration du Fad a approuvé aujourd’hui ce prêt.

Le PAS IV s’appuiera sur la consolidation des bases de la croissance et de la compétitivité de l’économie, du secteur

 

Le projet en bref

-   Source de financement: Fad, FMI, IDA, UE, bilatéraux -   Date probable de démarrage et durée: décembre 2005, 2 ans -   Agence d’exécution: Comité interministériel de suivi -   Services de consultants: des services de consultants sont requis pour les réformes du secteur coton, l’élaboration des CDMT sectoriels, la revue du CSLP, la relecture des textes en vue de l’évolution de la Section des comptes de la Cour suprême et l’harmonisation des procédures des partenaires au développement  

agricole en particulier, autour des filières coton, riz et autres filières agro-industrielles. Il reposera également sur l’amélioration de l’efficacité et de l’efficience des services à la base à travers la rationalisation et la déconcentration des dépenses publiques autour des Cadres de dépenses à moyen terme (CDMT) sectoriels. Il s’attachera aussi à l’amélioration de la bonne gouvernance par l’opérationalisation du Programme de développement institutionnel à travers la modernisation de l’administration publique, le renforcement du cadre de concertation secteur public/secteur privé, le transfert effectif des compétences et moyens à la base et le renforcement du contrôle.

Les besoins de financement du Mali pour la période 2005-2007 sont de 137,10 milliards de FCFA (249,7 millions de $EU) couverts par le FMI (11,59 millions de $EU), l'IDA (75 millions $EU), des dons de l’Union européenne (47,79 millions $EU), les bilatéraux (64,52millions de $EU) et le Fad (50,81 millions $EU).

Les opérations du Groupe de la Banque africaine de développement au Mali ont commencé en 1970. A ce jour, ses engagements y sont de 500 milliards CFA pour 86 opérations.

* 1 UC = 1,42414 USD = 793,754 CFA au 01/12/2005