Le Fad finance la protection des bassins versants au Burundi

01/03/2006
Share |

Tunis, le 1er mars 2006 – Une nouvelle intervention du Fonds africain de développement (Fad) au Burundi permettra de renforcer la sécurité alimentaire à travers la restauration du sol.

Le don de 9 millions d’unités de compte* (13 millions de dollars EU ou 7 milliards de CFA) qu’a approuvé aujourd’hui à Tunis le conseil d’administration du Fad vise à protéger les bassins versants, ce qui permettra d’accroître les productions forestières et agro-pastorales et d’augmenter les revenus des populations rurales de la zone du projet.

Pour atteindre ces objectifs, le projet d’aménagement des bassins versants (PABV) prévoit:

-  la formation de 20 cadres en inventaire et en aménagement forestier, de 35 cadres et techniciens en agroforesterie, conservation des eaux et du sol et planification ;

-  la formation de 2 000 paysans dont 40% de femmes formés en agroforesterie et en lutte anti-érosive ;

-  des voyages d’études pour 50 paysans et cadres du Département des forêts ;

-  l’encadrement de 46.800 paysans dont 35% de femmes pour les activités d’agroforesterie, de développement des espèces fourragères et de diversification de la production ;

-  la réalisation du document de politique forestière et du Code forestier ;

-  la mise en œuvre avec les populations rurales d’une dizaine de plans simples d’aménagement communautaire des boisements ;

-  la mise en place et l’entretien de 15.000 ha de plantations domaniales ;

-  la création d’environ 5.550 ha de boisements communautaires et/ou privés ;

-  l’installation de 600.000 mètres d’ouvrages anti-érosifs suivant les courbes de niveau ;

-  l’amélioration de 5.800 ha de pâturages naturels ;

-  la plantation de 3.000 ha d’espèces fourragères et à usage multiples ;

-  la réalisation de 600 ha d’exploitations agricoles pour la production vivrière, le maraîchage, l’arboriculture fruitière et l’apiculture.

Les ressources forestières du Burundi ont été sérieusement dégradées depuis le début de la crise socio-politique qu’a connue le pays depuis une décennie. Ainsi, plus de 30.000 ha de boisement et 10.000 ha de forêts naturelles ont été détruits, ramenant le taux de couverture forestière du pays de 8% à 5%. La surexploitation des terres arables, le surpâturage, le labour sur des fortes pentes et les phénomènes d’érosion sous toutes ses formes sont à la base de la dégradation des ressources naturelles (sols, forêts, etc.).

Les opérations du Groupe de la Bad au Burkina Faso ont commencé en 1974. A ce jour, ses engagements dans le pays sont de 189 milliards CFA pour 52 opérations.

Le projet en bref

-  Source de financement: Fad, gouvernement et bénéficiaires

-  Emplacement: provinces de Gitega, Bururi, Rutana, Muyinga, Kirundo et Cankuzo

-  Date probable de démarrage et durée: mai 2006, 5 ans

-  Agence d’exécution: Département des Forêts au Ministère de l’Aménagement du Territoire, de l’Environnement et du Tourisme, Bujumbura (Burundi) – Tel: (257) 22.49.79, Fax: (257) 22.89.02

-  Acquisition de biens et services:

o Appel d’offres national (AON): Acquisition des travaux de construction des bâtiments ; acquisition des véhicules, des motos et des vélos et acquisition du mobilier de bureaux et autres équipements (matériel informatique, photocopieurs, fax, téléphone, équipements de communication, etc.)

o Liste restreinte de consultants.

* 1 UC = 1,44540 USD = 782,406 CFA au 01/02/2006

CONTACT: Chawki Chahed – Tel.: +216 71 10 27 02 – E-mail: c.chahed@afdb.org


Sections Connexes

Contact

Chawki Chahed Téléphone: +216 71 10 27 02