Programme de réformes économiques et de bonne gouvernance : le Fad et le Mozambique signent l’accord de prêt

10/12/2004
Share |

Le vice-président pour les opérations Nord, Est et Sud du Groupe de la Banque africaine de développement (Bad), M. Théodore Nkodo, et M. Gregorio Leao Jose, ambassadeur du Mozambique au Portugal, ont signé, vendredi 10 décembre à Tunis, un accord de prêt pour le financement du second programme de réformes économiques, de bonne gouvernance et pour la réduction de la pauvreté d’un montant de 50 millions de dollars EU (30 millions d’unités de compte).

Le vice-président Nkodo, rappelant les multiples interventions du Fad au Mozambique dans des secteurs aussi divers que l’agriculture, les transports, le soutien aux petites et moyennes entreprises ou encore l’alimentation en eau et l’assainissement dans les villes, a souligné que ce prêt représente la première opération de soutien budgétaire en faveur du Mozambique. L’objectif de cette initiative est de réduire les contraintes budgétaires du gouvernement, de renforcer les réformes macroéconomiques, de promouvoir la bonne gouvernance et d’améliorer les capacités du secteur public du pays.

M. Nkodo s’est félicité des progrès effectués par le Mozambique dans la mise en œuvre du programme de réformes économiques, politiques et sociales qui constituent la base de la stratégie de réduction de la pauvreté du pays. L’ambassadeur Leao Jose a rappelé que le Mozambique a recueilli les fruits de ses efforts lors de la 3e élection présidentielle qu’a connu le pays, illustration de la bonne gouvernance de ce pays sortant de conflit.

Les opérations du groupe de la Banque au Mozambique ont commencé en 1977. Cet accord porte l’investissement cumulé de la Banque dans le pays à 1,2 milliard de dollars EU (environ 780 millions d’UC) pour 84 opérations.

Media contact:

Sabrina Hadjadj Aoul– Tél.: +216 71 10 36 98 – E-mail: s.hadjadjaoul@afdb.org