Le FAD soutient le Burkina Faso pour stopper l’avancée du désert

27/10/2004
Share |

Le FAD a approuvé à cet égard un prêt d’un montant de 6,4 millions d’unités de compte (9, 40 millions de dollars EU) pour financer le projet d’investissement communautaire en fertilité agricole (PICOFA). Ce projet concerne l’est du Burkina, l’une des régions les plus pauvres du pays, qui est confronté à un phénomène d’accélération du processus de dégradation des sols, des ressources naturelles et de la biodiversité en général, phénomène exacerbé ces dernières décennies par l’effet de l’accroissement démographique. Ce phénomène peut aboutir à une accentuation de la pauvreté et des conflits sociaux.

Le projet vise à améliorer la sécurité alimentaire et à réduire la pauvreté des populations rurales. Il permettra de préserver et de restaurer le capital sol dans la région concernée. Le projet vise également à appuyer les besoins exprimés par les communautés de base dans les domaines concernant la lutte contre l’érosion, la restauration de la fertilité des sols, la petite irrigation, l’aménagement des bas-fonds, l’amélioration des techniques culturales et de l’élevage, ainsi que la valorisation en aval des productions.

Le projet bénéficiera à environ 800 000 personnes pauvres, dont plus de la moitié de femmes, et à environ 20 000 exploitations agricoles. D’un point de vue social, l’intensification des productions, l’amélioration du niveau des revenus et des conditions de vie réduira la pauvreté. La clarification foncière pérennisera les investissements des agriculteurs et permettra l’accès au microcrédit. L’accès à l’eau potable améliorera l’hygiène et réduira la propagation des maladies hydriques. De plus les femmes bénéficieront d’un meilleur accès à l’éducation, ce qui allégera le poids de la coutume sur la condition féminine.

Les opérations du Groupe de la Banque au Burkina Faso ont commencé en 1970. A ce jour, le montant des engagements du Groupe au Burkina Faso s’élève à 737 millions de dollars EU.

Résumé du projet

- Agence d’exécution: Unité de gestion du projet rattachée au Secrétariat Général du ministère de l’Agriculture, de l’hydraulique et des ressources Halieutiques, 03 BP 7010 Ouagadougou 03 - Burkina Faso, Tél.: +226 50 30 57 42, Fax: +226 50 30 57 42

- Services de consultants: Liste restreinte pour le recrutement des bureaux chargés du contrôle des travaux, une partie de la formation des paysans, la mise en place du système comptable et les services d’audit des comptes du projet et du FDL.

- Date probable de démarrage: mai 2005

Media contact:

Sabrina Hadjadj Aoul

s.hadjadj-aoul@afdb.org

+216 71 10 36 98


Contact