Le Fad appuie le programme d’actions prioritaires du Burkina Faso

14/12/2005
Share |

Tunis, le 14 décembre 2005 – Le Fonds africain de développement a approuvé un nouveau prêt destiné à approfondir les réformes entreprises depuis 2001 par le Burkina Faso pour promouvoir une croissance économique forte et durable.

Le troisième programme d’appui à la stratégie de réduction de la pauvreté (PASRP III), que le conseil d’administration du Fad a approuvé aujourd’hui en faveur du Burkina pour un montant de 30 millions d’unités de compte* (43 millions de $ ou 23,8 milliards CFA), permettra ainsi de contribuer avec les autres partenaires techniques et financiers au financement du programme d’actions prioritaires 2005-2007 du gouvernement burkinabé.

Le PASRP III soutiendra la mise en œuvre de ces orientations à travers l’amélioration de la compétitivité des secteurs productifs et le développement du secteur privé, la poursuite des efforts en faveur de l’accès des pauvres aux services sociaux de base, le renforcement du cadre fiduciaire et la mise en place d’un dispositif de suivi et d'évaluation de la stratégie.

Les ressources du prêt seront utilisées pour résorber les déséquilibres macroéconomiques, stimuler la compétitivité des secteurs productifs et accroître les dépenses publiques axées sur la réduction de la pauvreté. En effet, en dépit des progrès réalisés en matière de réduction de la pauvreté entre 1998 et 2003, les enquêtes socio-économiques récentes indiquent la persistance d’une disparité en défaveur des zones rurales, plus particulièrement des régions du Centre-Est et du Nord où l’incidence de pauvreté se situe entre 50% et 60% contre une moyenne nationale estimée à 46,3% en 2003.

Le PARSP III constitue le quatrième prêt d’appui budgétaire consenti par le Fad au Burkina Faso depuis 2001. Les opérations précédentes de la Banque ont contribué à assainir le cadre macroéconomique, accroître les ressources en faveur du développement social et permis de renforcer les fondements d'une croissance économique soutenue durant la période 2000-2004.

Les opérations du Groupe de la Banque au Burkina Faso ont commencé en 1970. A ce jour, le montant des engagements du Groupe au pays s'élève à 442 milliards CFA pour 64 opérations.

* 1 UC = 1,42414 $EU = 793,754 CFA au 01/12/2005