Le Fad contribue au développement du système de santé au Burkina Faso

27/07/2005
Share |

Tunis, le 27 juillet 2005 – Le conseil d’administration du Fonds africain de développement (Fad), le guichet concessionnel du groupe de la Banque africaine de développement (Bad), a approuvé aujourd’hui à Tunis un prêt de 25 millions d’unités de compte* (36 millions de dollars EU) pour financer le Projet d’appui au développement sanitaire des régions du Centre-Est et du Nord au Burkina Faso.

Le projet contribuera à l’amélioration de l’état de santé et du bien-être des populations par la réalisation des objectifs du millénaire dans le domaine de la santé. L’objectif du projet est d’améliorer l’accès, la qualité et l’utilisation des services de santé dans les régions sanitaires du Centre-Est et du Nord.

Le projet comprend les quatre composantes suivantes:

-  L’amélioration de l’accès aux soins de santé de qualité ;

-  La lutte contre la maladie ;

-  Le renforcement des capacités ;

-  La gestion du projet.

Les bénéficiaires du projet sont les populations (hommes, femmes, enfants, personnel de santé) des deux régions sanitaires du Centre-Est et du Nord soit 17,12% de la population du pays. Ces deux régions, qui souffrent de pluies irrégulières, d’un manque d’eau et de routes peu praticables, sont des zones frontalières où s’effectuent d’importants mouvements de population qui occasionnent la diffusion des maladies transmissibles dont le sida.

Les activités relatives à l’amélioration de l’accès à des soins de santé de qualité toucheront l’ensemble des populations par la mise à disposition d’infrastructures et équipements de qualité, de même que le personnel sanitaire par les formations. Les mutuelles de santé qui seront mises en place, et les tradipraticiens organisés et formés, les campagnes de sensibilisation sur l’hygiène et le VIH/SIDA, bénéficieront également à l’ensemble des populations des deux régions. Les femmes et les enfants des régions ciblées seront touchés par les programmes nationaux spécifiques, tandis que les programmes de lutte contre le paludisme bénéficieront aux populations des deux régions. Par contre l’appui institutionnel aura un impact national par l’élaboration, l’édition et la vulgarisation de documents de politique, textes réglementaires et directives sur la maintenance, la pharmacopée traditionnelle, les laboratoires, l’hygiène publique et la prise en compte de certaines maladies telle que le cancer des femmes.

La réalisation du projet contribuera à l’élargissement des opportunités en matière d’emploi et d’activités génératrices de revenus. De plus, le dépistage précoce de certaines affections va engendrer des économies sur les coûts hospitaliers. L’amélioration qualitative et quantitative des soins, par la formation du personnel de santé à la prise en charge de maladies, réduira la morbidité des populations qui pourront exercer leurs activités et contribuer au développement économique du pays.

Les opérations du Groupe de la Banque au Burkina Faso ont commencé en 1970. A ce jour, le montant des engagements du Groupe au pays s'élève à 817 millions de $ EU pour 68 opérations.

Fiche résumé de projet

-  Source de financement: Fad + gouvernement

-  Date probable de démarrage et durée: janvier 2006,  5 ans

-  Agence d’exécution: Unité de Gestion du Projet, 03 BP 7009 Ouagadougou 03, Fax: (226) 50 36 24 64, Tél: (226) 50 32 41 63

-  Acquisition de biens et services: Le consultant sera recruté par appel à la concurrence, sur la base d’une liste restreinte, conformément aux Règles de procédure du  Groupe de la Banque.

*1 UC = 1,45661 $EU au 01/07/2005