Le Fad appuie le 5e programme d’ajustement structurel du Niger

21/09/2005
Share |

Tunis, le 21 septembre 2005 – Le conseil d'administration du Fonds africain de développement (Fad) a approuvé mercredi un prêt de 18 millions d’unités de compte* (26,3 millions de $ EU) pour financer le 5e programme d’ajustement structurel (2005-2006) du Niger visant à renforcer la gestion des finances, promouvoir la bonne gouvernance, renforcer le processus de décentralisation et le suivi-évaluation des programmes de réduction de la pauvreté.

Outre l’assainissement des finances publiques et la promotion de la bonne gouvernance, le programme met l’accent sur l'élaboration des cadres des dépenses à moyen terme (CDMT) et des budgets-programmes, dans les secteurs prioritaires de la santé et de l'éducation pour renforcer la lutte contre la pauvreté. Ces instruments seront aussi introduits à partir de 2006 dans les autres secteurs dont le développement rural, les transports, les équipements et le tourisme, pour accélérer la mobilisation de leur potentiel de croissance économique et la création d’emplois.

Le programme contient également des actions de renforcement du processus de décentralisation engagé au Niger qui favoriseront le développement à la base et la promotion de la gouvernance locale, nécessaires pour mener une lutte efficace contre la pauvreté.

Les réformes économiques prévues dans le programme permettront au Niger de consolider la stabilité macroéconomique. Elles permettront ainsi de relever le taux de croissance moyen annuel du PIB réel de 3 % entre 2000 et 2004 à 4,2 % de 2005 à 2007, tout en portant le taux d’investissement à 15% du PIB contre une moyenne d 13,6 % entre 2000 et 2004. L’inflation pourra être maîtrisée à un niveau inférieur à 3 % pendant toute la durée du programme et les recettes budgétaires totales passeront de 10,3 % du PIB en 2004 à 12,15 % en 2007. Enfin, les mesures permettront de contenir les dépenses courantes autour de 10 % du PIB, ce qui permettra de dégager une épargne interne de l’ordre de 11,1 % en 2007 contre 9,9 % en 2004, nécessaire au financement des investissements publics.

Les opérations du Groupe de la Banque africaine de développement au Niger ont commencé en 1970. Ses engagements dans le pays sont de 430 millions de $ EU pour 56 opérations.

Le projet en bref

  • Date probable de démarrage et durée: Octobre 2005, durant une période de 18 mois
  • Agence d’exécution: Commissariat chargé de l’Economie (CE) au ministère des Finances et de l’Economie, appuyé par le Groupe d’appui à la gestion économique  (GAGE).
  • Autres sources de financement:
    • IDA: 26,60 M d'UC
    • FMI: 6,58 M d'UC
    • U.E: 29,20 M d'UC
    • France: 10,30 M d'UC
    • Belgique: 6,98 M d'UC
    • Danemark: 0,30 M d’UC
    • Norvège/Pays-Bas: 2,74 M d’UC
    • AFD: 5,03 M d’UC
    • Total: 87,73 M d’UC

 * 1 UC = 1,45984 $ EU au 01/09/2005