Le Fad soutient la gestion des ressources fluviales au Kenya

16/06/2005
Share |

Le Fad soutient la gestion des ressources fluviales au Kenya

Tunis, le 16 juin 2005 – Le Fonds africain de développement (Fad), le guichet concessionnel du Groupe de la Banque africaine de développement (Bad) soutient le le gouvernement Kenyan à  réduire l’impact des fréquentes sécheresses sur le bassin du fleuve Ewaso Ng’iro North à la suite de l’octroi de fonds pour un projet qui améliorera la gestion des ressources naturelles.

Le vice-président pour les opérations Nord, Est et Sud du Groupe de la Bad, M. Théodore Nkodo, et le Directeur pour le département des ressources extérieures du Kenya, M. Donald Kibera, ont signé à Tunis des accords de prêt et de don d’un montant total de 16, 48 millions d’Unités de compte (UC*), équivalant à 24, 30 millions de dollars EU, pour financer le Projet de conservation des ressources naturelles du bassin de l’Ewaso Ng’iro North.

Ce projet contribuera à la réduction de la pauvreté par une conservation et une gestion durables des ressources naturelles. L’objectif spécifique du projet est d’améliorer la gestion des ressources en eau, l’utilisation des terres agricoles et la conservation des ressources forestières dans le bassin de l’Ewaso Ng’iro North.

Lors de la cérémonie de signature le VP Nkodo a souligné que ce projet préparera les communautés locales à leur nouveau rôle de gestion des ressources en eau, dans le cadre du Water Act promulgué en 2002,  afin de favoriser sur le long terme la conservation des ressources hydriques du pays.

Les opérations du Groupe de la Banque au Kenya ont commencé en 1967. A ce jour, le montant des engagements du Groupe au pays s'élève à 637,9  millions d'UC, équivalant à 940, 8 millions de $ EU.

*1UC = 1,47495 $EU au 01/06/05

CONTACT: Sabrina Hadjadj Aoul– Tél.: +216 71 10 36 98 – E-mail: s.hadjadjaoul@afdb.org