Le Fad et l’Ouganda signent 6 accords de prêt et de don relatifs au développement durable et à la protection de l’environnement

18/01/2005
Share |

Le Vice-président pour les opérations des régions Ouest et Centre du Groupe de la BAD, M. Bisi Ogunjobi, et le ministre des investissements, de la planification des finances et du développement économique de l’Ouganda, M. Sam Kutesa, ont signé, à Tunis, six accords de prêt et de don du Fonds africain de développement (Fad) d’un montant total de 74, 18 millions d’unités de compte* (115, 2 millions de dollars EU). Cette contribution financera quatre importants projets: le projet d’accroissement des revenus agricoles et de conservation des forêts; le projet d’appui institutionnel à la bonne gouvernance ; le projet de gestion des ressources minérales et de renforcement des capacités ;et le projet d’approvisionnement en eau et d’assainissement des petites agglomérations urbaines

Le projet d’accroissement des revenus agricoles et de conservation des forêts vise à l’amélioration des revenus, des moyens de subsistance en milieu rural et de la sécurité alimentaire, grâce à une gestion durable des ressources naturelles et au développement des entreprises agricoles.

L’objectif du projet de gestion des ressources minérales et de renforcement des capacités est de renforcer les capacités du gouvernement dans la gestion des ressources minérales et promouvoir le développement de l’investissement privé dans le secteur minéral, particulièrement pour l’exploitation minière artisanale et à petite échelle et de de manière durable sur les plans environnemental et social.

Le projet d’appui institutionnel à la bonne gouvernance vise au renforcement des capacités institutionnelles du gouvernement. Son but est en partie de satisfaire le conditions pour mettre en œuvre les politiques de bonne gouvernance du gouvernement de l’Ouganda dans les domaines de la décentralisation, la gestion financière, la surveillance et l’évaluation de l’efficacité des programmes de réduction de la pauvreté, la transparence et la responsabilité.

Enfin, le projet d’approvisionnement en eau et d’assainissement des petites agglomérations urbaines est d’améliorer la qualité de vie de la population et de promouvoir le développement économique national par la gestion durable des ressources en eau et par la fourniture de l’eau en quantité suffisante à tous.

Le VP Ogunjobi, tout en félicitant le gouvernement ougandais pour les efforts réalisés afin d’assurer l’exécution des opérations de la Banque sur son sol, a souligné que la coordination de l’aide et la performance du portefeuille du pays seraient renforcées par l’ouverture imminente du bureau régional de la BAD à Kampala.

Le ministre des finances Kutesa a exprimé sa reconnaissance à la Banque pour sa coordination avec les priorités sectorielles du pays ainsi que pour avoir récemment réduit la dette de l’Ouganda de 15, 3 millions de $EU dans le cadre du programme pour les pays pauvres très endettés (PPTE).

Les opérations du Groupe de la Banque en Ouganda ont commencé en 1968. A ce jour, le montant des engagements du Groupe au pays s'élève à 1, 354 milliard $EU sur 76 opérations.

*1 UC =1.55301 $EU au 01/01/2005


Sections Connexes