50 millions de $ du Fad pour l’interconnexion électrique Ghana-Togo-Bénin

04/04/2007
Share |

50 millions de $ du Fad pour l’interconnexion électrique Ghana-Togo-Bénin
  • Intégration régionale et élargissement de l’accès à des services modernes d’énergie

Tunis, le 4 avril 2007 – Le Fonds africain de développement est le premier partenaire du Ghana et du Bénin dans leur projet d’interconnexion électrique, qu’il financera à hauteur de 45,10 %. Le conseil d’administration du fonds a à cet égard approuvé aujourd’hui à Tunis un prêt de 14,86 millions d’unités de compte (22,4 millions de $ ou 206,5 milliards de cedis) en faveur du Ghana et un prêt de 17,39 millions d’UC (26,2 millions de $ ou 13 milliards de CFA) en faveur du Bénin.

Le projet vise à réduire la pauvreté dans la région de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest par l’élargissement de l’accès à des services modernes d’énergie. Il permettra ce faisant de renforcer les capacités en matière de transport d’électricité entre le Nigeria, le Bénin, le Togo et le Ghana en vue de la commercialisation de l’électricité pour améliorer la fiabilité de l’approvisionnement en électricité, réduire les coûts de production et combler les déficits dans la production des centrales hydroélectriques pendant les périodes de sécheresse.

Le projet prévoit la mise en place d’une ligne de transport simple de 330 kV, d’une longueur de 338 km, entre Volta (près de Tema), au Ghana, Momé Hagou, au Togo, et Sakete, au Bénin ainsi que l’extension du poste de 330 kV de Volta, la construction d’un nouveau poste de 330 kV à Momé Hagou et l’extension du poste de 330 kV de Sakete.

Le coût estimatif total du projet est de 71,53 millions d’UC, mobilisés à hauteur de 45,10 % par le Fad, dont les ressources serviront à financer la mise en place des lignes de transport au Ghana et au Bénin, le poste situé au Bénin et les audits du projet au Ghana et au Bénin.

Les études effectuées ont montré que la mise en place d’une ligne de transport d’électricité de 330 kV devant permettre l’interconnexion des réseaux électriques du Nigeria, du Bénin, du Togo et du Ghana est techniquement faisable et contribuerait à créer le Système d’échanges d’énergie électrique ouest africain, qui est un marché unifié d’électricité couvrant la région de la CEDEAO.

Le Groupe de la Bad a participé activement aux efforts déployés par les pays membres de la CEDEAO pour intégrer le secteur de l’énergie au sein de cette région, en finançant neuf opérations multinationales, pour un montant total de 85,15 millions d’UC (128 millions de $). Au nombre de ces opérations, citons le projet relatif à la ligne de transport d’électricité de 225 kV entre le Ghana et la Côte d’Ivoire, achevé en 1983, et le projet relatif au centre de répartition pour le contrôle et l’exploitation du réseau de transport entre le Togo et le Bénin, achevé en 1998.

* 1 unité de compte = 1,50472 USD = 13 893,6 cedi = 747,128 CFA

CONTACT: Chawki Chahed – Tél.: +216 71 10 27 02 – E-mail: c.chahed@afdb.org

Unité des relations extérieures et de la communication – Tél.: +216 71 10 29 16 – Fax: +216 71  83 16 51 – E-mail: comuadb@afdb.org



Contact

Chawki Chahed Téléphone: +216 71 10 27 02