La BAD : un investisseur central du Fonds pour l’Afrique sub-saharienne de 698 millions de dollars

16/04/2014
Share |

Les investissements du secteur privé détiennent la clé du développement du continent, déclare Kaberuka

Le soutien de la Banque africaine de développement (BAD) en faveur des fonds de placement privés en Afrique a enregistré un succès majeur le mercredi 16 avril, avec l’annonce par le Groupe Carlyle de la levée de 698 millions de dollars pour son nouveau Fonds pour l’Afrique subsaharienne, soit un dépassement de 40 % de la cible initiale. La BAD en a été l’un des investisseurs fondamentaux, et elle a joué un rôle crucial dans le succès de l’opération en investissant 50 millions de dollars, tout au début de l’opération de levée de fonds.

« L’investissement du secteur privé représente l’un des ingrédients clés dans la prise en charge, le financement et la gestion par le continent de son propre destin de développement », a déclaré Donald Kaberuka, Président de la BAD. « Cette réussite montre qu’il existe un autre moyen à travers lequel le monde peut investir en Afrique, un continent qui devient un nouveau pôle mondial de croissance ».

« Carlyle est l’un des premiers gestionnaires alternatifs d’actifs dans le monde à lancer un fonds spécialisé en Afrique subsaharienne ; et nous sommes reconnaissants envers nos investisseurs de fonds pour leur soutien. Ils partagent notre conviction que l’Afrique sub-saharienne offre de nombreuses opportunités d’investissement », a ajouté  Marlon Chigwende, directeur général et co-responsable de l’équipe de conseil en charge de l’Afrique subsaharienne au sein du Groupe Carlyle, l’un des gestionnaires alternatifs d’actifs les plus importants au monde.

Le Fonds Carlyle pour l’Afrique subsaharienne sera destiné aux investissements dans les grandes entreprises nationales cherchant à étendre leurs activités à travers les régions du continent. L’objectif consiste à conduire et à assurer le développement des sociétés opérant dans un seul pays et à les faire devenir des entreprises-plateformes au niveau régional. L’équipe du fonds d’investissement a passé en revue des affaires en cours dans différents pays de la région, y compris l’Angola, le Botswana, le Ghana, la Côte d’Ivoire, Maurice, le Mozambique, la Namibie et la Zambie.

Outre ses pays phares initiaux que sont l’Afrique du Sud, le Nigéria et le Kenya, le Groupe Carlyle considère que le Ghana, la Tanzanie, le Botswana et le Bénin présentent des environnements d’affaires favorables à des allocations de capitaux. Il prévoit que le nouveau portefeuille du Fonds comportera à terme des investissements composés de rachats de parts de sociétés et de capitaux de croissance qui auront été effectués dans 15 pays de la région. Vu l’intérêt porté actuellement aux investissements – dont les montants n’ont jamais été aussi élevés - en Afrique, les fonds de placement privés et d’autres types d’investissement vont jouer un rôle crucial dans le développement des économies africaines au cours des années à venir.

« Ce qui se passe aujourd’hui constitue encore un exemple de la confiance qui s’exprime globalement en faveur des marchés de l’Afrique », a poursuivi M. Kaberuka. « Les investissements directs étrangers en Afrique ont atteint un niveau de 50 milliards de dollars en 2013 ; et il revient aux banques multilatérales de développement de contribuer à débloquer ces fonds, et de  les faire fructifier », a-t-il ajouté.

À propos du Groupe Carlyle
Le Groupe Carlyle (NASDAQ : CG) est un gestionnaire alternatif d’actifs international qui détient environ 189 milliards de dollars d’actifs sous gestion, à travers des véhicules d’investissement constitués de 118 fonds et de 106 fonds de fonds au 31 décembre 2013. Mise sur pied en mars 2012, l’équipe de Carlyle pour l’Afrique sub-saharienne offre des conseils en matière d’investissements sous forme de rachats de parts et de capitaux de croissance dans des sociétés privées et publiques à partir de leurs bureaux situés à Johannesburg (Afrique du Sud) et à Lagos ( au Nigéria). Les activités industrielles que cible Carlyle comprennent les biens de consommation, la logistique, les services financiers, les industries agroalimentaires et l’énergie. Les membres de l’équipe basée en Afrique ont eu l’occasion de mener des activités dans 29 pays africains.