La BAD et le Danemark: Entente pour l’établissement d’un Fonds de l'énergie durable pour l'Afrique

15/07/2011
Share |

Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, le 15 juillet 2011, un accord de coopération technique avec le gouvernement du Danemark portant création d’un fonds d’énergie renouvelable pour l’Afrique (SEFA), pour le renforcement des capacités et les investissements dans les énergies renouvelables, sur une période cinq ans. Le budget du fonds est établi à 300 millions de DKK, soit l’équivalent de 57 millions de dollars E.U.

L’objectif de ce Fonds est de renforcer les capacités techniques et de financer le soutien à la fourniture d’énergies durables aux PME en Afrique. Le SEFA vise à promouvoir l’objectif global de création d’emplois et de croissance économique.

La proposition de création du Fonds d’énergie durable pour l’Afrique démontre le ferme engagement du gouvernement danois au soutien aux pays membres régionaux de la Banque en cherchant à relever les grands défis du développement sur la voie de la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement d’ici 2015.

Le SEFA a vocation à devenir un fonds multi-donateurs dès que d’autres bailleurs auront décidé d’y adhérer. Le SEFA est entièrement délié et vise à financer des projets spécialement consacrés aux énergies renouvelables en appui aux mandats de la Banque.

Les sources d’énergies renouvelables non exploitées de l’Afrique peuvent devenir l’épine dorsale d’un système d’énergie peu coûteuse et à faible émission de carbone. Les technologies sont bien connues et deviennent de plus en plus fiables et rentables, en réponse aux fluctuations des prix des énergies fossiles, à l’augmentation des volumes des marchés et aux innovations technologiques. Il s’ouvre, de ce fait, des opportunités prometteuses de marchés en Afrique pour les petites et moyennes entreprises, à la fois comme productrices et consommatrices d’énergie, que ce soit dans l’agriculture, l’industrie (surtout l’agro-industrie), le tourisme et le commerce.