La BAD et la Banque d’Export-Import de Chine renforcent leur coopération

20/12/2010
Share |

La Banque africaine de développement a reçu à Tunis, le jeudi 16 décembre 2010, une délégation de la Banque Export-Import de Chine (Eximbank).  Conduite par son vice-président exécutif, Liu Liange, la délégation comprenait également le directeur général du service juridique, Li Jian, et l’assistant du président, Liu Yang.

Les entretiens de la délégation chinoise avec le vice-président Aloysius Ordu (ORVP) et son équipe ont principalement porté sur la coopération et la nécessité de renforcer les relations mutuelles. M. Ordu s’est déclaré satisfait de la solidité de la coopération entre la Banque et de la Chine, et a souligné en particulier l’importance de l’engagement de son pays dans la sixième augmentation générale du capital de la Banque ainsi que sa contribution à la reconstitution du FAD-12, le guichet concessionnel du Groupe de la BAD. 

Mettant l’accent sur la croissance rapide des relations économiques de la Chine avec l'Afrique, il a noté que «la Chine a aidé à accroître la perception positive sur l'Afrique comme destination d'investissement». Il a cependant souligné que « si les synergies économiques existent déjà entre les entreprises chinoises et la BAD, il y a lieu de renforcer les cofinancements de projets, de manière à répondre aux énormes besoins d'infrastructures du continent ».

Les relations de la Chine avec l'Afrique ont été mises en relief lors du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA) organisé à Pékin, en novembre 2006, et des assemblées annuelles de la BAD tenues à Shanghai, en mai 2007. «À l'heure actuelle les entreprises chinoises ont la plus grande part dans les passations de marchés des projets financés par la Banque, » a révélé le vice-président Ordu.

Dans son intervention, M. Liange a souligné que « la Banque Export-Import de Chine est à la recherche d'un partenariat mutuel, ouvert et équitable, et elle souhaite travailler en partenariat avec la BAD sur des projets de cofinancement, en particulier dans les infrastructures et l'agriculture ». Il a ajouté que son institution « tient également à bénéficier de la richesse de l'expérience et du savoir que la BAD a accumulés dans des domaines tels que le financement des projets multinationaux et l'intégration régionale, les programmes de sauvegarde de l'environnement et de protection sociale ».

La cheffe de l’unité Partenariats et coopération de la BAD, Kazumi Ikeda-Larhed a, pour sa part, souligné que le processus d'apprentissage initial mutuel est maintenant terminé. Le moment est venu de concrétiser et d’opérationnaliser des projets spécifiques de cofinancement », a-t-elle souligné.

À cet égard, il a été convenu que les échanges de personnel dans les deux sens contribueront à approfondir la coopération entre les deux institutions.

Le 14 mai 2008, la BAD et la Chine ont signé un protocole d'accord visant à tirer le meilleur parti de leurs efforts futurs. En conclusion, une liste de projets de la BAD dans les domaines des transports, des TIC et de l'agriculture a été remise pour examen à Eximbank. Le vice-président Ordu conduira une délégation en Chine au deuxième trimestre de 2011.

Le commerce et les investissements entre l'Afrique et la Chine se sont développés ces dernières années. En mai 2007, les responsables d’Eximbank ont annoncé des investissements dans les infrastructures et le commerce africains à hauteur de 20 milliards de dollars EU, sur une période de trois ans.


Sections Connexes