Les instruments fiduciaires du Fonds spécial pour la reconstruction et le développement des Grands Lacs ratifiés par la BAD et la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs

16/09/2008
Share |

Les instruments fiduciaires du Fonds spécial pour la reconstruction et le développement des Grands Lacs ratifiés par la BAD et la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs

Les Chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de la Conférence internationale  sur la Région des Grands Lacs (CIRLG- initiée par le Conseil de sécurité des Nations Unies) réunis les 14 et 15  en décembre 2006 à Nairobi, avaient adopté  un pacte sur la paix, la sécurité, la stabilité et le développement pour la région.

Par la suite, les dirigeants africains ont créé un Fonds spécial pour la reconstruction et le développement (FSRD) de la région des Grands Lacs pour lequel un cadre juridique spécifique a été conclu avec la Banque africaine de développement, choisie pour abriter et gérer le FSRD.

Le pacte est entré en vigueur officiellement, le 21 juin 2008. La phase opérationnelle  a démarré le 11 septembre à Kigali, avec la signature par  le Groupe de la BAD et la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs, des instruments fiduciaires pour l'administration et la gestion des ressources financières du Fonds spécial, au nom des onze Etats membres.

Le Fonds sera alimenté par des contributions statutaires et volontaires des Etats membres ainsi que des contributions volontaires des donateurs, notamment les Amis de la région des Grands Lacs. Il permettra à la CIRGL d’assurer la promotion du Pacte et l’exécution des programmes d’action, projets, protocoles et activités nécessaires à l’instauration d’une paix durable.  Il servira également de socle à la création d’un vaste espace de développement dans une région si riche en ressources naturelles.

À ce jour, quatre Etats membres (RDC, Rwanda, Angola et Zambie) ont contribué à hauteur de 1,6 million de dollars. Plusieurs donateurs ont annoncé des contributions volontaires.