La BAD et IILM renforcent leur coopération pour mobiliser des ressources sur le marché de la finance islamique

25/06/2013
Share |

Le vice-président Opérations de la Banque africaine de développement (BAD), Zondo Sakala, et le directeur général de la Société internationale de gestion de la liquidité islamique (en anglais International Islamic Liquidity Management Corporation (IILM), Rifaat Abdelkarim, ont signé à Tunis le 24 juin 2013 un protocole d’accord permettent aux deux institutions de nouer un partenariat solide pour promouvoir la gestion de la liquidité.

Cette signature intervient dans la foulée de la nouvelle politique de réforme des fond fiduciaires de la BAD, qui passent du format bilatéral au format multi-donateurs et thématique.
 
Le protocole offrira, entre autres, des avantages directs à la BAD et à ses pays membres régionaux (PMR) pour mobiliser des ressources et diversifier la base des financements de la BAD par le biais de produits obligataires appelés « sukuk ». Il contribuera également à renforcer les capacités des PMR et à mieux les sensibiliser à la finance islamique surtout dans les États fragiles. La Banque utilisera aussi les « sukuk » de l’IILM pour contourner avantageusement les problèmes de soutenabilité de la dette dans les PMR.
 
Le vice-président Sakala a exhorté les deux parties à mettre en place avec diligence une équipe technique conjointe BAD-IILM pour détailler le partenariat. Il a émis l’espoir que par le biais de l’IILM, la BAD pourra explorer les voies de coopération avec les pays membres  IILM. « Nous espérons que cette signature sera suivie d’actions concrètes sur le terrain», a-t-il déclaré.
 
Pour Rifaat Abdelkarim, «la signature de ce protocole d’accord permettra aux deux institutions de conjuguer leurs efforts pour le développement de l’Afrique. » Et d’ajouter : « C’est pour moi un privilège et un honneur de signer, avec la Banque africaine de développement, ce protocole qui nous offrira le cadre d’une coopération concrète. »

A propos de la Société internationale de gestion de la liquidité islamique (IILM)

La Société internationale de gestion de la liquidité islamique (en anglais International Islamic Liquidity Management Corporation (IILM) a été créée le 25 octobre 2010 par des banques centrales, des autorités monétaires et des organisations multilatérales. Elle a son siège à Kuala Lumpur, en Malaisie. Son objectif est d’élaborer et d’émettre des instruments financiers de court terme conformes à la Charia.  L’objectif étant de faciliter une gestion efficace de la liquidité transfrontalière pour les institutions fournissant des services financiers islamiques (en anglais IIFS). En créant des instruments financiers conformes à la Charia plus liquides pour les IIFS, l’IILM permettra d'améliorer les flux d'investissements transfrontaliers, les mises en relation internationales et la stabilité financière.
 
Les membres actuels du Conseil des gouverneurs de l’IILM sont les banques centrales et les organismes monétaires des pays suivants : Indonésie, Koweït, Luxembourg, Malaisie, Maurice, Nigeria, Qatar, Turquie, Émirats Arabes Unis et le Groupe de la Banque islamique de développement.
 
Peuvent devenir membres de l’IILM les banques centrales, les autorités monétaires, les autorités de réglementation financière ou les ministères ou organismes d’Etat en charge de la supervision réglementaire des finances ou du commerce, ainsi que les organisations multilatérales.



Sections Connexes