La BAD et Institutional Investor organisent la première table ronde sur les fonds souverains en Afrique

24/03/2011
Share |


Casablanca - 24 Mars 2011- La première table ronde sur les  fonds souverains en Afrique, qui s’est tenue à Casablanca au Maroc, les 15 et 16 mars 2011, a été organisée par l'Institut des investisseurs souverains appartenant à « Institutional Investor »  en partenariat avec la Banque africaine de développement (BAD).

La BAD a participé à cette première table ronde des fonds officiels internationaux et africains en vertu de son rôle dans la mobilisation des ressources pour l'Afrique. La table ronde a été constituée d’un rassemblement prestigieux de hauts fonctionnaires des fonds souverains, des fonds de pension de l'Etat, des ministères des finances, des fonds de sécurité sociale, et des banques centrales  de l’Afrique et d’autres pays, en collaboration avec l’élite des gestionnaires d'actifs.

Les trois principaux objectifs de la table ronde étaient :

  • Permettre aux fonds souverains africains de comparer leurs analyses  sur les investissements communs, les défis de stratégie et de gouvernance,
  • D'inviter les fonds souverains non-africains afin de partager leur expérience et d'autres fonds institutionnels avec leurs homologues africains, et
  • D'explorer les possibilités d'investissements étrangers en Afrique.

Les fonds souverains (FS) ont augmenté leurs avoirs sous gestion à 4.000 milliards de dollars américains au cours de la dernière année, une augmentation significative dans un environnement d’investissement difficile. Leur actif total sous gestion a augmenté de 3.590 milliards de dollars américains en 2010 à 3.980 milliards de dollars américains au début de 2011.

Les ministres des finances et les gouverneurs des banques centrales en Afrique ont participé à la table ronde. Un certain nombre des plus grands fonds souverains au monde, et qui ont un fort intérêt à explorer les possibilités d'investissement en Afrique étaient également présents. Les participants ont partagé leur expertise et leur expérience dans la création et la gestion des fonds publics pour atteindre des performances d'investissement stable et à long terme.

Deux invités spéciaux à la table ronde étaient présents : l’ancien Premier Ministre du Royaume-Uni et  le représentant du Quartet, M. Tony Blair,  et le Président exécutif, du Templeton Emerging Markets Group, Dr. Mark Mobius.

La délégation de la BAD était  dirigée par Bobby Pittman, Vice-président pour les infrastructures, le secteur privé et l’intégration régionale. Bobby Pittman a accentué son propos sur la croissance des fonds souverains et les fonds d'investissement d'État en Afrique, les perspectives et les défis auxquels sont confrontés et il a mis en évidence ce que les gouvernements africains doivent faire pour attirer davantage les investissements étrangers.

Diane Alfano, la Présidente de « Institutional Investor », et Stephen Glover, le Directeur exécutif, ont dirigé l'équipe d’Institutional Investor lors de  la table ronde. Ce fut leur première table ronde sur  les fonds souverains en Afrique, apportant leur expertise et leurs relations avec les fonds souverains, les fonds de pension, les fonds de dotation, les gestionnaires d'actifs et les investisseurs institutionnels  en Afrique.

Les fonds africains souverains sont en croissance, de nombreux fonds de l'Etat sont créés, et le continent est devenue une destination d'investissement d'un grand intérêt pour un nombre croissant d'investisseurs institutionnels, tant étrangers que nationaux. Les participants de cette table ronde ont acquis des connaissances spécifiques sur ce qui est nécessaire pour les décideurs africains, les fonds africains souverains et les investisseurs privés afin d’attirer davantage d'investissements étrangers dans  les pays africains pour développer les infrastructures essentielles, l’énergie, les matières premières et les projets agricoles.


Sections Connexes