La BAD et le Liberia signent un accord de don

01/06/2009
Share |

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) et le Liberia ont signé un accord de don de 1 694 000 d’euros pour le financement d’une étude sur la réforme du secteur de l’eau.  L’initiative soutiendra les efforts du gouvernement relatifs à l’amélioration de la gestion des ressources en eau, favorisant ainsi les efforts relatifs à la réduction de la pauvreté et à  l’atteinte des objectifs du développement du millénaire en matière d’approvisionnement en eau et à l’assainissement dans le pays. La future étude sera basée sur les actions prioritaires du Plan d’action relatif à la réforme du secteur hydrique, mené avec l’appui de la BAD, et elle constitue la réponse de la Facilité africaine de l’eau à la demande du Ministère des mines et de l’énergie du Liberia pour compléter l’appui fourni par d’autres bailleurs, telles que l’Union européenne, la Banque mondiale, et UNICEF.

Le projet sera mis en œuvre par le Secrétariat pour les réformes sectoriels au Ministère des mines et de l’énergie pendant une période d’onze mois et il se focalisera sur : (i) le renforcement des capacités, la mise en œuvre d’une nouvelle politique en matière d’eau ainsi que la restructuration institutionnelle, et (ii) la planification des investissements à court et moyen termes. La procédure de planification adoptée est soutenue par une approche intégrée et détaillée et elle est en phase avec d’autres politiques sectorielles et gouvernementales, y compris la décentralisation et la participation des partis prenantes. Le projet est estimé à  1 784 000 d’euros, et l’apport de la Facilite africaine de l’eau s’élève à  1 694 000, soit  95 % du montant. Le Liberia apportera 90 000 d’euros. L’accord a été signé par le ministre libérien des finances, M. Augustine Kpehe Ngafuan, et le directeur de la Facilite africaine de l’eau, M. Andrianarison Rakotobe.