La BAD renforce sa coopération avec la Lybie: le président Kaberuka reçu par le Guide de la Jamahiriya libyenne, Muammar Qaddafi

15/12/2008
Share |

La BAD renforce sa coopération avec la Lybie: le président Kaberuka reçu par le Guide de la Jamahiriya libyenne, Muammar Qaddafi

Tunis, 15 Décembre, 2008 - Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) et la Libye viennent de franchir une nouvelle étape dans le renforcement de leur coopération à travers l’audience accordée dimanche 14 décembre à Tripoli, par le Guide de la Jamahiriya libyenne, Muammar Qaddafi, au président Donald Kaberuka.

L’intégration africaine et les moyens de sa mise en œuvre ont été au cœur de l’entretien qui a réuni les deux parties. Le dirigeant libyen s’est, à cette occasion, félicité de l’action menée par la BAD et son président, et a exhorté l’institution à poursuivre avec la même efficacité sa contribution significative au développement de l’Afrique. Il a exprimé sa confiance dans la capacité de la Banque à jouer le rôle de chef de file dans des projets structurants, d’infrastructures panafricaines comme l’axe routier frontière libyenne – Agades - Zender (au Niger) et le projet hydroélectrique d’Inga en RDC ou la préservation du Lac Tchad. Enfin, il a plaidé pour que les pays africains gèrent leur endettement avec sagesse: « chaque dollar emprunté doit, pour pouvoir être remboursé, être investi dans le développement », a-t-il affirmé.

Le président Kaberuka a fait part au Guide libyen de sa reconnaissance pour l’engagement fort de son pays au service de l’intégration africaine et a souligné combien la proximité des points de vue sur les questions du développement de l’Afrique avait vocation à renforcer et à étendre les champs du partenariat entre la BAD et la Libye. Il a rappelé que les experts des deux parties en examinent les possibilités concrètes notamment en matière de gestion des ressources financières, domaine où la Banque peut offrir son expertise. Le président de la BAD a également entretenu son hôte des initiatives récentes prises par la Banque pour aider l’Afrique à faire face à la crise alimentaire et la crise financière. A propos de cette crise financière le président Kaberuka a rappelé que la Banque n’avait pas été affectée car elle a su gérer ses ressources avec sécurité et prudence.

La qualité des entretiens a été renforcée par l’atmosphère cordiale dont cette rencontre a été empreinte.

Les perspectives prometteuses de partenariat ont constitué l’essentiel des entretiens que le président et la délégation de la Banque ont également eus, en marge de cette rencontre, avec M. Mohamed Ali Huweij, gouverneur de la BAD pour la Libye et ministre des finances, M. Farhat Bengdara, gouverneur de la Banque centrale, ainsi qu’avec M. Bachir Saleh, président du fonds d’investissement Libya Africa Investment Portfolio (LAIP) et les cadres dirigeants de cette institution.